#2 Clinique vs Hôpital : Grand Ponte, hôpital public

Pas très fiers nous nous rendons à l'hôpital.

Sentiment de faire des infidélités à SuperGygy, d'aller flirter ailleurs, d'avoir programmé un 5 à 7 avec Grand Ponte.

L'hôpital est très impressionnant. Une sorte de mini-ville avec ses rues, ses grands bâtiments et ses trop rares places de stationnement.

J'angoisse un peu. Rien à voir avec notre petite clinique "familiale".

Rien à voir non plus avec l'image que je m'en faisais. A l'intérieur tout est neuf, pas de peinture décrépie comme je pouvais me l'imaginer.

Grand Ponte est à l'heure (1er bon point). Poignée de main franche, il nous fait entrer dans son antre (qui sent la clope).

On explique notre cas, soutenus par notre dossier qui s'épaissit mois après mois (notre trieur bleu trop petit a fait place à un classeur jaune).

On pige vite que Grand Ponte ne peut pas sentir le Spécialiste (qui opère trop facilement selon lui) et SuperGygy (qui ne m'a pas fait de bilan FC).
Il va même jusqu'à me dire -lorsque je lui parle de mes 2 cœlioscopies et de mes 2 hystéroscopies opératoires- : êtes-vous certaine que vous aviez bien des polypes/ kystes ?
Sous-entendu, des opérations inutiles, pour se faire un peu de blé (mouaih, faut pas non plus abuser, ça pousse loin la "charlatanerie").

D'emblée il se focalise sur Monsieur (et ses spermatozoïdes cotorep). Nous confirme ce que nous pensions : les 4 IAC étaient totalement inutiles dans notre cas. Je savais que j'avais perdu un an et surtout beaucoup d'énergie.

Pour Monsieur il prescrit plus ou moins les mêmes examens que Sypergygy (mais un peu plus complets je crois) ainsi qu'un RDV avec un andrologue (le Spécialiste jugeait inutile tout examen "physique" de Monsieur).

De mon côté, on repart sur un bilan hormonal, l'AMH (2 ou 3 autres trucs dont je ne me souviens plus) et un bilan FC.

Alice in PMALand me l'avait dit : il a un humour un peu brut de décoffrage. C'est vrai. Il nous a fait rire. Il nous a dit qu'on pouvait boire un peu de "pinard" sans pour autant se prendre "une murge tous les weekends". Puis en nous raccompagnant "vous ne pourrez pas prendre tous vos RDV aujourd'hui, vous savez, dans la fonction publique, plus personne ne branle rien à partir de 16h".

Et là il touche du doigt ma plus grosse crainte quant à l'hôpital des miracles : les délais, les difficultés à obtenir un RDV ou même à joindre quelqu'un, bref, la lourdeur, les lenteurs.

Parce qu'il faut l'avouer, on est bien emballés par ce nouveau doc pas conforme à ce qu'on a pu voir jusqu'à présent. Et on se dit que si on pouvait enchaîner une petite FIV3 en septembre ça serait génial.

Un passage au secrétariat miraculeusement encore ouvert a confirmé nos craintes : Monsieur a RDV pour ses examens (test de fragmentation et tout le toutim) le 11 octobre seulement !!!
On comptant un autre RDV pour débriefer les résultats, ça pue la FIV en décembre.
(RDV avec l'andrologue cet été, nous allons y aller avec les résultats de la Clinique, mais la secrétaire nous a déjà prévenu que celui-ci préférerait certainement les résultats du labo de l'hôpital…).

La secrétaire m'a parlé d'étiquettes à faire au secrétariat, ça m'a rappelé certains articles de pmettes que j'ai lu et j'ai flippé à nouveau. J'ai peur qu'au stress habituel lié aux traitements s'ajoute "le stress administratif", le stress du "on tourne en bagnole pendant une heure pour trouver une place", le stress du "pauser une demie journée de congés payés pour faire une simple écho endo", le stress du "bordel mais personne ne répond au téléphone et je dois prendre rdv"…

A la Clinique il y a toujours une place dans le parking sous-terrain, les secrétaires sont joignables même aux heures des repas, en moins d'une heure je passe une écho et fais mes prises de sang… Au pire, j'arrive au boulot avec ½ heure de retard et c'est ça de stress en moins à gérer. Détail non négligeable en période de traitement, quand le moindre cheveu dans le potage peut faire vriller ma journée.

Nous en sommes donc là. Examens en double, consultation en double et l'été pour prendre une décision.
Décision plus ou moins prise. Monsieur est ravi de ce RDV avec Grand Ponte. Ravi qu'on se préoccupe de son cas de ses couilles. Sentiment d'être un peu plus utile et de pouvoir être plus "actif" dans ce parcours de merde. Il me rassure : "Nous ne sommes plus à 3 mois près, tu t'en fiches de passer tous tes congés payés en écho-endo, de toute façon on ne part plus vraiment en vacances depuis qu'on est en PMA".

Il a raison Monsieur, nous ne sommes pas pressés. C'est vrai qu'on ne part plus en vacances, du moins pas plus de quelques jours car je suis une grande angoissée et que voilà "on ne sait jamais" (jamais quoi ?).

Quant au taf, on s'en tape la cacahouète puisque mon ambition professionnelle s'est barrée en même temps que l'idée de faire un bébé couette comme le gens normaux.

Alors tant pis si je me pointe comme une fleur à 11h, un matin sur deux, sous les regards mi- interrogateurs mi-j'en-pense-pas-moins de mes collègues…

Alice, Biscotte, vous m'indiquerez la machine à café et on se fera une petite pma-party aux aurores ?

#2 Clinique vs Hôpital : Grand Ponte, hôpital public

26 Comments

  1. Dis donc, intéressant comme rdv ! Je ne comprends pas le coup des iac inutiles, ça craint franchement ! Je suis étonnée aussi d’apprendre que ton "ancien" gygy n’ait pas prescrit tous les examens possibles et imaginables à ton homme (le mien a fait le test de la fragmentation de l’adn, même si le problème ne vient pas de lui…). Quoi qu’il en soit, vous êtes engagés sur une bonne piste. Bravo.

  2. Mais bien sûr qu’on t’indiquera la machine à café ma belle!!!
    C’est vrai que j’ai eu les même craintes que toi: délais d’examens, délais de FIV, places de parking… (bon, du coup j’y suis allée deux fois en moto alors je n’ai pas eu la question du stationnement).
    Je ne savais pas que ton homme n’avait jamais eu d’examen?!! Si ça se trouve il a un varicocèle aussi (c’est un problème assez récurant chez les hommes). Si tu veux en voir un qui fonctionne avec la clinique (pour que ce soit plus rapide) je peux te donner le numéro de celui qui a vu mon homme (au dessus de la pharmacie à côté de la clinique). Il est un peu spécial aussi, mais au moins il est sérieux et disponible.

  3. Mon ancien gygy était parti du principe qu’on ne peut pas soigner les anticorps. Donc finalement sa solution c’était de "mettre le paquet" sur moi et point barre. Mais ce putain de test de fragmentation devrait être obligatoire, car si les résultats sont trop pourris c’est don de sperme direct !
    Les IAC inutiles ça craint vraiment car je suis arrivée en FIV déjà exténuée, désenchantée, déprimée. Avec 100% d’anticorps sur les spermatozoïdes, autant pisser dans un violon (enfin cela dépend du type d’anticorps mais comme gygyBOUFFON de nous a pas fait le test permettant de les identifier…).
    J’espère qu’on ne se trompe pas trop en changeant de crèmerie…

  4. Oui on peut dire que nous sommes dans les mêmes interrogations en ce moment et dans les mêmes démarches (examens en double, peut être une FIV IMSI…).
    Je vous souhaite de trouver vite les réponses à toutes ces p*tains de questions !
    Bises

  5. Contrairement à toi, dans notre Clinique c’est sur moi qu’on s’est focalisé, se disant qu’il n’y avait rien à faire pour Monsieur. Selon le Spécialiste-clinique, varicocèle ou pas il n’y a rien à faire.
    Côté clinique pas de problème, nous avons eu très rapidement les exams. C’est à l’hôpital que cela pêche. En + Grand Ponte veut faire bosser son labo, ses confrères et m’a donné le nom du spécialiste qu’il voulait que Monsieur rencontre (Pr Lej****). D’ailleurs le + long pour nous c’est le labo (test de fragmentation etc…). Nous auront déjà les résultats de la Clinique mais le doc de l’hôpital veut que l’on fasse les exams dans son labo (tu me suis là parce que ça devient compliqué).
    Bref, pas de FIV3 avant novembre au mieux.
    Et toi tu en es où ? tu as des exams à faire ? Tu penses faire ta fiv3 quand ?
    Bises

  6. l’important est que ne vous regrettiez rien…. il a bien l’air tentant ce grand ponte quand même… le stress des exams… ah ca c’est sûr que ca va pas être plaisant… ; on était suivi à Paris alors qu’on habite à 500 bornes….je t’assure que oui c’est pas drôle tous les jours loin de là…mais en matière de santé parfois on n’a pas le choix…. et ce ne seront pas les autres qui vous consolerons si un jour vous regrettez… alors FONCEZ !!!!!!! bisous

  7. je sens quand même que ce rendez vous à fait du bien à tous les deux, prenez le temps de réfléchir au mois d’aout et vous verrez c’est important de se sentir bien là ou on est, nous on a vu le biologiste pour démarrer fiv 4 et on s’était dit si pas de réponse on part et bim il s’intéresse à moi et je dois faire des examens donc on reste et on est content ils ont réussi à nous redonner confiance c’est important.

  8. Wow, dis donc, il a l’air énergique ce médecin au moins. Pour le stress administratif, je te comprends c’est l’angoisse… Mais je suis plutôt d’accord avec ton chéri : un bon médecin et un bon centre vous permettront peut-être d’atteindre votre but rapidement, alors tu n’auras peut-être qu’un cycle de galère parking – congés payés à gérer 😉 ce que je vous souhaite de tout coeur. Bon courage pour la réflexion, mais l’idée semble avoir bien fait son chemin ! Des gros bisous !

  9. Dis donc je comprends bien ta prise de tête.
    Le principal c’est d’avoir confiance en ton médecin.
    Pour les délais du public, monsieur n’a peut être pas tort.
    Bon courage sur le chemin de la reflexion…
    Bises.

  10. C’est quand même hyper stimulant le fait qu’il ne minimise pas votre problème, et qu’il aille direct vers une technique pointue (ICSI/IMSI). Après effectivement, y a la lourdeur de l’hôpital public. Et l’autre doc, il vous proposait "seulement" des fiv classiques? car si oui, je pense que la perte de temps administrative, vous la compenserez par le gain de la technique

  11. Coucou Cerise et merci pour ton message !
    Depuis que cet article a été rédigé, j’ai encore changé d’avis, enfin pas vraiment, enfin je n’en sais rien ! Là je suis en gros flipage : fiv3 à Noël ce n’est pas possible !!!
    Comme je suis une vraie girouette, je vais laisser Monsieur décider, je pense que c’est ce qu’il y a de mieux à faire !
    Bisous

  12. Pffffiou suis paumée ma pauvre Pimpin ! Tout cela me gonfle.
    Et je pense à un de tes derniers articles : Et si ça ne marchait jamais ?!
    Je me connais, je ne vais pas profiter de ces mois d’attente pour décompresser ou me ressourcer, je vais angoisser face au vide (au vide de PMA).
    Tiens ça me fait penser que je vais acheter une MoonCup sur des bons conseils…
    C’est fou cette manie de sauter du coq à l’âne.
    Bisous ma belle !

  13. Merci Little Wife.
    Je nous connais bien, avec Monsieur le chemin de la réflexion sera tortueux et abrupt !
    Je déteste prendre des décisions (surtout quand t’as vraiment l’impression de jouer ton avenir).
    Je vais devoir utiliser les grands moyens : tableau des + et des – voir "signes" du destin (si la prochaine voiture qui passe est blanche je reste à la Clinique sinon ce sera CHU), c’est bien mon genre tout ça !
    Grosses bises et bon anniversaire de mariage !

  14. A la clinique on nous parle de l’IMSI, à l’hôpital on nous dit que l’IMSI ne sert à rien.
    A la Clinique nous avons fait 4IAC et 2FIV icsi. L’IMSI est envisagée pour la suite, si on reste chez eux bien sur.
    Je pense solliciter bientôt toutes les Pmettes de la blogo pour leurs conseils éclairés !!!
    Bisous

  15. En fait ce qui est ennuyeux c’est que les nouveaux tests pour ton chéri soient si tardifs (1 octobre ???!!!). Tu ne peux pas faire les tests dans un laboratoire privé ? Et enchaîner sur une IMSI dans ton ancienne (actuelle) crèmerie ? Ce qui est important ce sont les examens, et le choix de la technique de FIV – pas qui réalise la FIV en elle-même (je pense très sincèrement que ça serait pareil à la clinique et à l’hôpital).

  16. Et bien figure toi que ces mêmes tests sont faits actuellement dans ma Clinique. Monsieur a proposé à la secrétaire de l’hôpital de les emmener avec lui pour la consultation chez l’andrologue et celle-ci a répondu que l’andrologue nous demanderait sans doute de les refaire dans leur labo !!!
    Il faut faire tourner la machine et engraisser tout le monde au passage !
    Monsieur va quand même tenter le coup et a rdv avec l’andrologue de l’hôpital début septembre. Si ça passe la FIV pourra peut-être se faire plus tôt.
    En tout cas merci pour ton avis car je suis de plus en plus paumée !
    L’hôpital ne veut pas faire d’imsi. Selon lui cette technique est utilisée à outrance et ne représente pas vraiment d’avantage par rapport à l’ICSI (1e fois que j’entends ça !).
    Je me tâte pour une fiv3 à la clinique et éventuellement fiv4 à l’hôpital…
    Je n’ai pas fini de me prendre la tête !!!

  17. Helloooo.
    C’est pénible ça, je ne suis pas prévenue lorsque tu réponds!
    Nous ce sera pause jusqu’à au moins Noël. J’ai quelques examens à faire mais je verrai en septembre (j’ai besoin d’arrêter de montrer mes fesses quelques mois).
    Mon homme doit se faire opérer pour le varicocèle en Septembre et après nous devront attendre 3 mois pour avoir des spermatozoïdes neufs. Alors pour le moment: no stress!
    Tu as décidé quoi alors? Hôpital ou clinique?

  18. Toujours pas vraiment pris de décision mais comme Monsieur est "chaud" pour l’hôpital…
    Si on change de crèmerie alors notre programme va être similaire au tien.
    Batterie d’examens pour moi, tripotage de "roupignolles" pour Monsieur et peut-être FIV3 en fin d’année…
    J’accepte mieux cette idée de délais extra longs et j’essaye de me trouver d’autres motivations (= me sculpter un corps de déesse).
    Décidément j’aime les objectifs difficilement atteignables !
    Bisous

  19. Heu, je en suis pas certaine qu’un taux de fragmentation élevé soit synonyme de don de sperme direct. J’ai une amie dont le mec a une OATS très sévère avec taux de fragmentation très élevé (je n’ai plus le chiffre en tête mais ça fait peur) et ils ont recours à la FIV ICSI. Dans tous les cas, c’est quand même bien de regarder la machine à spermatozoïde de monsieur de plus près. C’est hallucinant que ça n’ait pas déjà été fait. Bon après, ton homme a pas tort, mieux vaut attendre un peu plus pour la FIV et la faire en ayant bien toutes les cartes en mains (bilan FC et analyses de ton homme, on vous a fait faire un caryotype?) et donc mettre toutes les chances de votre côté. Biz

  20. Sur l’IMSI, ce qu’on nous en a dit, c’est que si les spermatozoides sont trop pourris niveau durée de vie, cela n’est pas adapté car l’IMSI demande plus de temps que l’ICSI et il y a le risque que tous les spermatozoides meurent le temps de l’analyse. C’est ce qu’on nous a dit, je ne sais pas si ca tient la route et vu la confiance que je n’ai plus dans la clinique où on est, c’est à vérifier !! On en est u même point, lancer les examens pour se barrer au CHU, avec les mêmes questions côté delais: on nous a annonce un délai de 6 mois pour être pris en charge, le temps de faire tous les examens, d’avoir rdv avec le psy, la réunion d’info, les bilans etc… Pas facile de choisir en effet quand on joue son avenir… Apo

  21. Alors d’après les 1er résultats (ceux de la clinique) l’IMSI ne nous est pas particulièrement recommandée, seulement en cas d’échec de l’ICSI (combien d’échecs, je ne sais pas) ?
    Je pense que nous allons opter pour le CHU, malgré les délais.
    Mais je pense aussi changer d’avis encore une bonne quinzaine de fois…
    Jamais nous ne saurons quelle décision est la bonne, c’est un peu au pif, au ressenti.
    Pour le coup je vais laisser + de place à mon chéri dans cette décision.
    D’habitude c’est un peu moi qui tiens les rênes, en ce moment je veux lâcher du mou.
    Bon courage. J’espère que tu trouveras rapidement des réponses à tes questions, et que ton ciel s’éclaircira bientôt.
    Bisous

  22. Il n’y a eu aucun examen + tôt du côté de l’homme car ayant un gros problème (anticorps sur 100% des bestioles) on passe en ICSI d’office. En gros ça ne se soigne pas donc même si on lui trouvait une varicocèle par exemple, et bien cela ne changerait pas grand chose.
    Le CHU veut pousser les exams mais je suis septique. Monsieur est content qu’on s’occupe de lui donc "je laisse faire" mais je sais que cela ne fera pas avancer le schmilblick. Du reste je pense qu’on est blindés en examens en tous genres (caryotypes -entre autre- faits 2 fois, n’ayons pas peur de creuser le trou de la sécu)
    Cette longue pause PMA me fait moins peur en ce moment.
    Je pense que notre transhumance va nous mener au CHU, pour une fiv (certainement ICSI) en décembre si Dieu le veut…
    La prochaine fois que je serai en couvade tu seras énorme !!! 🙂
    Bises

  23. Moi c’est pour le 26/08, le 2° avis à l’hôpital, dans le département voisin du mien où les résultats sont nettement meilleurs sur ma tranche d’âge. Après Fiv 1 et Fiv 1 bis et annulation de Fiv 2 pour cause de kyste, j’aimerai bien lancer Fiv 2 en septembre ( j’ai déjà les ordos de la clinique), et je me pose aussi la question des délais….J’ai changé de gynéco au sein de la clinique, et le nouveau est sympa, je culpabilise un peu aussi, mais bon, on n’a pas droit à bcp de tentatives, alors je crois qu’il faut mettre les sentiments de côté. Bonne chance à vous.

  24. Bonne chance à toi aussi !!!
    Je vois que ton RDV est aujourd’hui… je suis curieuse d’avoir ton avis. Et surtout de savoir quels vont être tes critères de sélection, ce qui va t’aider à prendre la décision de l’établissement (suis paumée et toujours incertaine quant au changement d’établissement).
    Bon courage !

Laisser un commentaire