En vrac : peurs, colère, RLP et émancipation…

Ma grosse peur : être du mauvais côté des stats, du côté des couples qui achèveront ce parcours en PMA sans enfant.

Il y a peut-être parmi vous une lectrice qui me comprendra… Je sais qu'en théorie, vous me comprenez toutes, et vous avez surtout le cœur assez grand pour faire preuve d'empathie, vous mettre à ma place.

Mais il y a aussi toi la lectrice qui sait vraiment.
Tu t'es tapé le parcours dans ses grandes largeurs, les IAC, les FIV, le grand schelem quoi !
Si t'es une grande veinarde, tu as même eu une joie (de courte durée) et quelques opérations pour te dévaster un peu plus, un peu plus profondément. Toi tu me comprends hein ?

Au début des "essais bébé", les pmettes qui polluaient les forums dédiés à la grossesse me gonflaient.
Je lisais leurs signatures, c'était flippant. Certaines mettaient des années pour avoir un gosse.
Je n'avais pas envie de lire ça.

Premiers pas dans la PMA, j'avais prévenu Monsieur qu'on n'irait pas jusqu'aux FIV. Dépasser le cadre des IAC me semblait impossible.

Et puis, un échec, deux échecs, trois échecs (je continue ?)… quatre échecs et j'ai hâte de débuter la FIV qui nous donnera notre enfant.

Cinquième, sixième, septième, huitième échec.

Le plus "drôle" c'est qu'on fait partie des cas faciles à priori. C'est de la faute à pas de chance.

L'adoption, on y a pensé. Surtout comme quelque chose d'abstrait.
En théorie, oui l'adoption on est "pour", le principal c'est d'être parents.
Moins j'ai le choix, moins cette idée me semble séduisante. Quelle trouille de se relancer dans un parcours du combattant…

Je suis en colère. 33 ans. Elles sont où nos plus belles années ?

#RLP = Radio Langue de Pute. Belle famille je te conchie.

Ce weekend nous sommes restés à la maison.
Trop tôt pour digérer, nous en sommes encore au stade où on chiale, où on reste scotchés l'un à l'autre comme deux gamins paumés.
Alors on a loupé la petite sauterie à Groland.
La frangine de Monsieur a traversé les frontières pour venir jouer avec son groupe de musique dans son bled natal (bon c'est pas Madonna hein, juste un groupe de nanas déjantées qui font dans le burlesque).
C'était la méga attraction et tous leurs potes d'enfance étaient là.

Notre absence a été remarquée, et jugée par la même occasion.
Nous avions bêtement compté sur un petit mensonge de la belle famille pour expliquer notre non venue (une gastro, une grippe…). C'était les surestimer.
Ils ont dit que nous avions de gros soucis dont ils ne pouvaient pas parler (tout dans la finesse quoi !).
Bande de cons ! Désormais la plupart pense que nous sommes en train de nous séparer, ou que moi, j'empêche Monsieur de voir ses potes et sa famille.

Pourquoi j'ai ce sentiment de devoir payer l'addition de cette infertilité 10 fois ou 15 fois ?!

Monsieur est encore plus en colère que moi. Il est déçu aussi. Pas moi, je n'en attendais pas moins d'eux.

Sa dinde de mère a quand même vendu la mèche aux mères d'un ou deux potes (autant vous dire que tout le monde sera bientôt au courant) et ses arguments sont navrants de connerie : "Y'a pas de honte" , "on est des mamans, on aime bien se raconter nos problèmes" + larmes de crocodiles.

Monsieur va donc être obligé de faire notre coming-out auprès des potes, pour pas que je passe pour une vieille sorcière qui mène son mec à la baguette et puis aussi parce que certains doivent s'en douter, ou se faire des films (à quand la rumeur qui dira qu'on a une maladie mortelle ?).

Mon émancipation (pour finir sur une note positive).
Comme prévu j'ai quitté Monsieur et le chat entre 9 et 11 dpo.
Ma virée en solo m'a fait le plus grand bien.
J'ai redécouvert une ville magnifique, j'ai vu la mer, j'ai arpenté les ruelles pendant des heures.

Merci encore à Magali (une blogueuse) pour ses itinéraires et bons plans.

Ce séjour en tête à tête avec moi-même m'a permis d'être zen pendant l'infernale attente.
Vivre dans un petit cocon sans contrariété et errer à ma guise.
Avoir le sentiment de voyager avec mon embryon et de partager un truc avec lui (c'est con hein ?!).

J'ai tellement pensé à vous mes copines de galère ! Et ce sentiment que vous étiez avec moi, et que ce pèlerinage je le faisais un peu pour vous également. J'avais des choses à me prouver et à vous prouver aussi : je peux être seule, faire des choses pour moi et cela me fait du bien.

J'ai beaucoup pleuré, philosophé, cogité.
J'ai anticipé l'échec, même si j'ai sincèrement cru en une belle réussite.
Ce séjour avait quelque chose de mystique. Je ne suis pas baptisée mais je me suis sentie attirée par les lieux de culte. J'ai même brûlé un cierge devant la petite statue de Sainte Rita. Je ne sais pas prier et je n'ai rien "osé" demander.
J'ai refait le chemin de croix me menant à Notre Dame de la Garde et à chaque étape je pensais à vous, à notre parcours commun.

Très bizarre tout ça pour quelqu'un de très athée et terre à terre comme moi. Je me suis demandé si tout cela ne serait pas plus simple si j'avais la foi ?

Et maintenant ?
– Retourner bosser. Je n'ai pas travaillé une seule journée en novembre. Quelques jours d'arrêt maladie et le reste en congés sans solde.
– Ne pas reprendre la clope, reprendre le régime et le sport.
– Débriefer ce nouvelle échec avec le gynéco, préparer l'ultime fiv remboursée par la sécu.
– Mettre de côté nos projets de l'été dernier (l'acquisition d'une résidence secondaire dans Ville de vieux) et garder nos économies : pour les fiv non remboursées, pour l'adoption…
– Reprendre des forces, retrouver un peu d'espoir.
– Et pour FIV4, me prévoir une nouvelle virée en solo : dans la Capitale des Chtis ou dans celle du Cassoulet, ou toute autre destination à moins de 2h en train ou avion.

Merci, merci, merci à toutes pour vos messages. Je ne m'imagine pas traverser tout cela sans vous. Mais comment elles ont fait les pmettes quand il n'y avait pas internet ?!

 

En vrac : peurs, colère, RLP et émancipation...

50 Comments

  1. je me suis posé les memes questions aprés l’echec….m’en fou si notre prochaine fiv tombe en meme temps je barre avec toi et pis c’est tout….

    des bisous ma belle prend bien soin de toi <3

  2. Je sais que je n’ai pas vraiment de légitimité à tes yeux pour te comprendre. je sais trop bien aussi à quel point c’est gonflant de voir que d’autres réussissent e que nous on est encore au point mort, alors je ne dirai rien de plus… Juste que je pense très très fort à toi…

  3. En te lisant j ai ce sentiment etrange que quelqu un a ecrit ce qui trotte dans ma tete…

    Je me suis moi aussi senti appelé par des lieux de culte( je suis baptisé mais pas pratiquante)
    Lors de notre voyage a Pragues nous sommes rentré dans une immense cathedrale et j ai litteralement fondu en larme… Je me suis alors posé cette même question, peut etre que si j avais la foi?…
    Je n aurais jamais cru devoir meuner un tel combat …
    Je n aurais jamais cru au debut de la pma que ca durerait aussi longtemps moi la "parfaite fertile qui n a aucun pb!"

    Comme je te comprends ma belle et comme je me retrouve en toi!
    Je suis honoré d avoir un jour eu la chance de tomber sur une oersonne comme toi sur ce fameux fofo de notre clinique…
    Ce blog, ton blog j ai oarfois l impression que c est aussi un tout petit peu le mien parce que je me retrouve dans tes mots! Alors Merci Merci Merci mille fois!!!!

    Je te fais plein de bisous rempli de courage!! Je pense fort a toi et je ne peux pas mieux te comprendre qu en ce moment car mon echec d il y a qq jours je n arrive pas non plus a le digerer!

    Bisous et merci encore a toi!!!!!

  4. je rejoins gval…. je comprends parfaitement ce que tu exprimes… (parents "traites", la peur de ne pas faire partie du bon côté de la barrière pma, l’argent qui passe dans la pma, l’impression de jeunesse gachée….et moi monsieur ne voulait pas adopter…)… et en même temps, c’est vrai que de te dire que ça va aller que demain sera meilleur, c’est toujours plus facile quand on a le bide plein (ou le berceau plein)….Alors oui là je me sens con et impuissante pour t’aider…. (même si ma grossesse fut loin d’être simple, que mon père a été entre la vie et la mort pendant 4 mois de cette grossesse avec les pb qui en découlent, même si j’ai beaucoup souffert, je suis consciente que je reste une grande chanceuse)…. C’est assez ambivalent et culpabilisant mais j’aimerai tant pouvoir t’aider…….tu as franchement raison d’extérioriser tout cela sur ton blog, il est là pour cela….. Je te souhaite juste du meilleur, enfin…. bisous

  5. Pareil que toi pour les "signatures" des Pmettes sur les forums : grosse angoisse à les lire et maintenant je me retrouve dans le même cas qu’elles. Pareil aussi pour le mysticisme : j’ai même pensé à me faire baptiser, c’est dire… Mon objectif : arrêter de voir défiler sous mes yeux "nos plus belles années" sans en profiter quand même… Malgré les échecs, malgré les angoisses, malgré l’horreur de l’infertilité. Essayer de trouver en soi la ressource du bonheur (et tu as commencé avec ton "émancipation" !). Je te souhaite du courage, encore et toujours, avec en ligne de mire l’espoir de la prochaine FIV.

  6. Merci pour tes pensées Val.
    Tu as galéré toi aussi et je sais que tu as du te poser pas mal de question, mais c’est vrai que j’ai l’impression d’avoir passé un stade un peu particulier, où la peur me prend aux tripes…
    Je t’embrasse bien fort

  7. Oh ma jolie, tu vas me faire pleurer avec toutes ces gentillesses 🙂
    Tant mieux si tu te reconnais un peu dans ce que j’écris, même si finalement il faudrait mieux pour toi que ce soit l’inverse, et ce serait préférable que tout ce merdier te soit parfaitement inconnu.
    Mais bon, c’est la vie. Amies de galères nous sommes, mamans comblées nous deviendrons…
    Je t’embrasse bien fort 🙂

  8. Mince, j’espère que mon article n’est pas maladroit, je ne veux culpabiliser personne !
    Je n’ai jamais été jalouse des copines plus chanceuses. Je suis simplement heureuse pour vous.
    En être à ma bientôt 4e fiv, ça ne signifie pas pour moi snober les autres, je ne veux pas faire mon caliméro. Chacune vit ce parcours à sa manière et on a toutes nos soucis… J’espère que tu n’as pas été blessée ?
    J’avoue quand même en être à un stade ou l’espoir s’est réduit à peau de chagrin… Je sais que nous allons devoir revoir un peu nos projets.

    Et mais sinon t’es toujours là toi ? T’en es à combien ?
    Pleins de grosses bises

  9. Il est bien ton objectif !
    J’avais commencé ce travail sur moi et je sais qu’une fois le chagrin passé je vais retrouver l’énergie nécessaire pour essayer d’être heureuse…
    Nous ne lâcherons pas les FIV de sitôt. Nous mettrons la main à la poche, en France ou à l’étranger (semblerait que mes ovocytes soient pourrâves donc à terme pourquoi pas envisager le don).
    Le plus difficile c’est d’accepter les délais… je crois que nous ne sommes même pas dans le premier tiers de ce parcours (surtout si la clé est dans l’adoption)…
    A suivre.
    Gros bisous 🙂

  10. ben non tu ne m’as absolument pas blessée… c’est plutôt qu’on se sent gauche car c’est toujours plus facile de donner des conseils quand on est de l’autre côté de la barrière… et je sais pertinemment que même si je te dis que je te comprends n’en demeure pas moins que je te laisse quand même sur le carreau…. et c’est difficile de te voir en détresse comme cela…..C’était un message d’amouuuuuur ! lol Bientôt 39 SA…. va falloir que j’arrête mon serrage de fesses sinon je suis bonne pour le après terme…. voilà voilà un comble…..

  11. Je n’osais pas te demander si tu pensais au don (solution radicalement différente mais plus rapide que l’adoption en général – surtout à l’étranger). Mais je pensais que ce serait plutôt ton homme qui serait "concerné". Bref, un couple, de multiples possibilités. 😉

  12. @cerise : voui je comprends bien…
    J’ai hâte d’avoir ton récit de l’accouchement… Et pis arrête de serrer les miches ou tu vas en chier des ronds de chapeau (enfin tant qu’il se porte bien c’est le principal, tant pis pour tes chairs)…
    Bisous

  13. @marredattendre : oui le don d’ovocytes on y pense aussi car la qualité de mes ovocytes est mauvaise… en fait c’est complexe, mes ovocytes sont beaux a priori et nous avons un super taux de fécondation approchant les 100%, ça se dégrade à J3… Ce n’est pas le schéma classique des ovocytes pourris (pas murs, de forme ovale)…
    Mais le résultat est là. Nos FIV se font en "one shot" = 1 embryon à transférer.
    Avec le don on pourra m’en mettre deux.
    Par contre je souhaite des blastos et je ne sais pas si cela se fait à l’étranger aussi.
    Je reviendrai certainement vers toi pour plus d’info quand ce sera le moment (quels ont été les freins/moteurs qui t’ont permis de choisir le pays où aura lieu le don ?)…
    Pour revenir à ton com’, cette infertilité semble donc être mixte.
    Sans le passage en FIV nous ne l’aurions pas su.
    Bon courage à toi et gros bisous

  14. Tu sais à quel point je peux te comprendre , car moi je suis malheureusement du mauvais côté des statistiques .
    Garde la force et le courage de te battre , mais surtout garde espoir .
    La famille les amis, tous à un moment donné manque de tact, essaye de prendre de la distance vis-à-vis de cela, sinon ça te bouffe. Les gens vont savoir c’est obligé, Au début cela m’était très dur de passer pour le "couple stérile", et toujours encore un peu je dois te l’avouer. Mais il faut faire avec …
    Je comprends ta colère, vis-à-vis des échecs de l’injustice . Mais dis-toi que ton couple est solide et que ce n’est pas le cas de tout le lmonde.
    Quand à l’adoption tu sais où j’en suis, tu as 33 ans , et tu n’y es pas opposée. Alors j’ai envie de te dire foncez . Le parcours est certes long , mais je pense que c’est une belle aventure, un autre façon d’être parent. Et cela ne veut pas dire que tu renonce d’être maman biologique . Je t envoie un mp sur fb dans la journée .

  15. Merci ma belle pour ton soutien.
    Tu as raison en tous points.
    Je trouve cela difficile d’assumer cette infertilité. Pas parce que c’est tabou, mais plutôt parce que je ne veux pas que notre couple soit étiqueté comme tel. On est autre chose que des gens qui n’arrivent pas à avoir d’enfant.
    J’ai le sentiment qu’on nous regarde un peu avec de la pitié (pour ceux qui sont au courant) et puis les gens ont honte de leur bonheur devant nous (pour peu qu’il y ai une grossesse ou naissance c’est pire).
    L’adoption commence a prendre place dans nos têtes, mais pas "sereinement" pour le moment (plutôt comme une solution de repli pas bien séduisante). Ce sont les délais qui nous font peur, pas l’idée d’avoir un enfant qui n’a pas le même patrimoine génétique que nous.
    J’espère que de votre côté les nouvelles sont bonnes et que ton petit bout d’espoir du département voisin se concrétise <3
    Gros bisous

  16. Je me retrouve suite à la lecture de ton article comme je me retrouve auprès de ma meilleure amie qui est à peu près dans la même situation que toi, celle où la peur paralyse tout, où le chagrin prend le relai face aux échecs répétés et à la perspective d’être de l’autre côté de la barrière… avec cette impression d’être incapable de trouver les "bons mots" pour vous réconforter, cette impression aussi, comme tu le dis bien au début de l’article, de ne pas être en mesure de comprendre à 100% ce que vous vivez, bien qu’étant capable de faire preuve d’empathie…
    Que dire d’autre? Si ce n’est de montrer sa présence et son soutien…
    Plein d epensée, bises

  17. Ste Rita est ma sainte préférée, son côté bohème me plait… Et puis les causes désespérées c’est toujours plus rock’n’roll 😉 … Et j’ai moi aussi eu un moment mystique, avant mon transfert, dans la Cathédrale de Gérone… Je suis pourtant athée… Alors je comprends ce que tu as expérimenté et ressenti lors de ta petite escapade… Il s’agit juste là de se retrouver avec soi-même, et de demander à la Nature, aux astres, et autres Eléments Supérieurs d’exaucer nos vœux les plus chers.

    Ton billet me fait plaisir parce qu’il est plein d’énergie, et donc de vie.

    Et puis, s’il doit y avoir un après-FIV 4, il reste encore une piste avec le don, en parallèle à l’adoption. Il y a des centres étrangers qui travaillent à partir de blastocytes… En république tchèque notamment (BRNO je crois)… En Espagne, je ne sais pas, je n’ai pas connaissance que cela se fasse dans le mien.

    Plein de baisers.

    PS : je vote pour la capitale du Cassoulet pour ton prochain voyage (ben oui, c’est là où je vis) 😉

  18. Merci Cé, parce que tu es toujours là pour me soutenir 🙂
    J’espère que ton amie verra son désir d’enfant se réaliser.
    J’espère aussi que tu vas bien (toujours pas décidée à nous raconter tes aventures dans un blog ? Donne de tes news !!!).
    Des pensées pour toi aussi
    Gros bisous

  19. C’est vrai qu’elle est rock Sainte Rita, c’est un peu la Courtney Love* de l’église.

    J’ai pas mal pensé à toi ces derniers temps mais je t’ai épargné blagues vaseuses et références débiles parce que je ne sais pas trop dans quel état d’esprit tu es… Me suis dit que tu allais bien refaire surface à un moment ou à un autre.

    Yes pour la capitale du Cassoulet. Et pis comme disait ma grand-mère "Vaut mieux péter en société que mourir tout seul" (cassoulet/péter… bon j’ai le droit de faire des blagues de merde sur mon blog, j’épargne le tien).
    Sur ces considérations de haute volée, je te laisse.
    Je t’embrasse

    * jeudi, mois en -bre

  20. C’est sans doute la meilleure définition / description de Ste Rita que l’on ait fait depuis la Naissance du Christianisme (et du Grunge, CQFD).. J’adore !!!

    Figure-toi que moi aussi, je n’ai point osé ces derniers jours relever notre défi du jeudi-bre, ou te faire des blagounettes old school, pour les mêmes raisons susmentionnées, me disant "I’m a creep, I’m a weirdo"* pour avoir de telles envies dans des moments pareils… Ne voulant pas te froisser par des références 90’s mal venues. Comme quoi, on a tort de s’auto-censurer (chassez le naturel…).

    Ta grand-mère avait sûrement du Courtney en elle avec une telle répartie. La classe. Si.

    Baisers et flageolets.

    * bre en revers

  21. Miss je suis si désolée de ce nouvel echec, j’espérais tant que ces bonnes résolutions que tu as pris ces derniers temps et cette escapade te soient favorables.
    Dur pour ta belle famille, c’est bien que vous soyez tous les deux avec ton mari sur la même longueur d’onde. J’ai l’impression que la souffrance appelle la souffrance et que ce n’est jamais assez, c’est injuste.
    J’espère que tu vas te remettre et vite retrouver espoir, car tu pourrais aussi bientôt etre du bon coté des statistiques, même si c’est pas forcément ce que tu as envie d’entendre là tout de suite.
    Je t’embrasse.

  22. 🙂
    Ah ben si tu fais référence à mon Dieu albinos, le seul homme gringalet qui pourrait potentiellement me plaire, en plus la chanson sur laquelle j’ai roulé ma première pelle en 1994… pfff émotion émotion…

    Bises

  23. C’est clair, c’est juste terrible de faire cette 4ème FIV. Depuis que j’ai débuté la PMA elle me fait peur et dans quelques mois on y sera. Sais-tu quand est-ce que tu vas la faire ?
    Prends soin de toi… Il faut garder un peu d’optimisme même quand on est au bout du rouleau.
    Bises

  24. Tu me fais réaliser que je suis incapable de dire sur quel morceau j’ai roulé ma première galoche. Romantisme quand tu nous tiens. A ma décharge, c’était une décennie avant 1994 😉

  25. Coucou miss, je commence tout juste a découvrir ton blog, j’en suis au premier article d’ailleurs, en lisant les première lignes, j’ai cru que c’était moi qui les avait écrite, c’est pour te dire, cette peur comme tu le dis si bien, d’être de l’autre coté de la barrière mais je m’interdis d’y penser pour le moment ( quoique j’ai quand même fait un article sur l’adoption), contradictoire vas tu te me dire …
    tellement peur de cela…puis l’âge avançant j’en ai pris 34 il y a deux mois, ça n’aide pas hein….avant de commencer fiv1 bis je vais partir un we avec ma meilleure amie au touquet loin de tout ça histoire de tout oubier…
    Bon courage a toi !!!! je te comprends si bien….

  26. Que c’est dur.. quand en plus les proches ne soutiennent pas, on se recroqueville et il est important de trouver de la force au sein du couple. En cela, vous semblez top ! Et parfois, s’ouvrir un peu permet aussi de prendre un peu de soutien d’autrui, même si la crainte de leurs maladresses est forte… J’espère que le coming out sera porteur de belles redécouvertes, j’espère que, même si vous n’avez d’autres choix que de poursuivre ce chemin, l’espoir en cette fiv sera là tout bientôt… Carbonnade flamande ou cassoulet, à toi de voir ! Ce serait un réel plaisir !
    Sache que même si j’imagine à peine la crainte qui vous envahi, je demeure présente dans les pensées, et t’envoie du soutien et du courage… et des bises.

  27. Je me reconnais bien en toi, même si moi j’en suis "que" au 6ème yack et que j’en suis au moment de ta vie où: hâte de passer en fiv parce que ça marchera !
    J’espère évidemment que ce sera le cas, mais j’ai quand même cette peur bleue d’être dans quelques temps au même endroit que toi… (Pardon)
    Je me retrouve bien aussi dans cette idée de la religion. Je suis hyper terre a terre et complètement athée, mais je me retrouve à penser des trucs genre: "si ça marche promis je vais faire un tour dans une église pour remercier qui que ce soit!"
    Je crois en fait qu’on se raccroche à ce qu’on peut et qu’on est vraiment prêtes à tout pour y arriver.
    Je pense bien à toi et t’envoie des bisous.

  28. Coucou Boupe,
    Je ne sais pas encore quand je vais faire FIV4 (rien que de l’écrire j’ai un frisson dans le dos). Nous avons rdv cette semaine avec le doc pour débriefer l’échec. Je pense que FIV4 n’aura pas lieu avant février-mars.
    J’aimerais voir si on ne peut pas faire d’autres exams, creuser un peu tout cela.
    Sinon j’ai lu que nous en étions un peu au même point toutes les deux… On ne devrait pas tarder à écrire nos lettre pour une demande d’agrément.
    J’avoue ne pas trop savoir ce qu’il faut y mettre (et la longueur). Je vais me renseigner et je pense que l’on fera ça en début d’année.
    Gris bisous et bons préparatifs (de mariage)

  29. Coucou Zabou !
    Et bien tu as raison, fais le vide avec ta copine et profite bien de ton séjour au Touquet.
    Bon courage pour cette 1ère FIV… je croise les doigts.
    Ici on garde le moral (malgré cette fin d’année où les annonces de grossesses les plus farfelues pleuvent !).
    Bises xxx

  30. Merci pour ton message Bounty 🙂
    C’est difficile de ne pas se recroqueviller.
    Et puis je suis d’un naturel très pudique et secret alors savoir que ma vie est déballée à tout va ça me déglingue. Me sentir obligée de raconter ce pan de mon intimité m’énerve au plus haut point.
    J’ai peur qu’on soit vus comme un couple infertile uniquement, que ce soit ce qui nous qualifie.
    Avant on parlait sans doute de nous comme des bons vivants, toujours en train de faire des gueuletons avec les potes, maintenant nous serons "le couple qui n’arrive pas à avoir un gosse".
    🙁
    Pensées et bisous pour toi aussi 🙂

  31. Je comprends très bien où tu peux en être dans ta tête car lorsqu’on a fait plusieurs IAC sans résultat, on a hâte de passer à l’étape supérieure !
    J’espère malgré tout que la 6e sera la bonne !
    Gros bisous à toi aussi et bon courage

  32. Coucou,

    Je ne t’ai écrit pour le moment qu’un seul commentaire, mais ça ne m’empêche pas de penser souvent à toi, à ton parcours, d’espérer avec toi, et malheureusement d’être déçue avec toi aussi. C’est vrai qu’il est difficile de montrer sa compassion quand nous avons réussi à passer de l’autre côté de la barrière, mais je pense qu’il faut juste savoir dire "nous sommes là" et même si tu ne le sais pas, ben moi je suis là… Gros bisous, en espérant que cela t’apporte ce que tu souhaite, et à toutes les filles qui se battent pour cet enfant et qui le mérite tant…

  33. Bonjour Aurélie,
    Merci pour ton commentaire et merci d’être là !
    Cela fait toujours plaisir de savoir que certaines personnes, parfois de l’ombre, me soutiennent 🙂
    A bientôt et bisous

  34. Pour nous la réunion "post-echec" de FIV a lieu le 19 Décembre et je pense aussi demander à faire quelques examens pour être sure de ne pas être passée à côté de qqch. FIV 4 est prévue pour avril ou mai.
    Pour l’agrément, nous avons fait un courrier tout simple dans lequel on exprime notre souhait de fonder une famille et d’adopter un enfant. Je l’ai posté le 19 Décembre et nous avons reçu une réponse samedi matin, j’ai été très surprise d’avoir déjà une réponse et heureuse aussi…
    Bises et bon courage à toi…

  35. Merci pour ta réponse.
    On a pas mal de choses qui nous passent en tête en ce moment : continuer les fiv en France (après fiv4) ou à l’étranger ? Avec ou sans don ? Commencer les démarches d’adoption, tout en cachant le fait qu’on continue en pma…
    Les mois à venir vont être chargés !
    Concernant l’agrément, je pense que l’étape qui va suivre pour vous, ce sont les réunions obligatoires ?
    Vous avez une idée de votre projet d’adoption ?
    Bisous

  36. "De gros soucis dont ils ne peuvent pas parler".
    Oué ben d’accord. Formidable… C’est sympa ça, comme excuse, pour mettre tout le monde à l’aise et surtout pour laisser imaginer à tout le monde ce qu’il veut bien imaginer. Par respect pour ton conjoint, je vais rester polie…

    "33 ans. Elles sont où nos plus belles années ?" Elle est juste énorme cette phrase tellement elle résume bien les choses. Nous avons passé nos dernières années à nous battre, pour notre souhait le plus cher. Cela nous a pris beaucoup de temps, d’énergie et de ressources, mais le combat n’est pas fini pour autant. (C’était du moins là où j’en étais il y a 3 mois.)
    Bisous ptite Cé

  37. On n’a pas encore vraiment d’idée. Ce qui est à peu près sur pour le moment c’est qu’on ne veut pas aller à l’étranger. On n’en aura pas les moyens financiers… En effet, ce sont les réunions d’informations mais elles ne sont pas obligatoires. Bien sur nous allons y aller, on a tellement de choses à apprendre que c’est necessaire.
    Bisous

  38. De notre côté on pense tenter toutes les pistes possibles, dont l’étranger.
    Les délais nous font vraiment peur…
    Je pense effectivement que les réunions d’informations sont nécessaires pour y voir plus clair.
    Gros bisous

  39. T’as vu, elle est gratinée la belle mère ?!
    Elle m’énerveeeeeeeeeeeee ! On y est allés ce weekend, j’ai pris sur moi pour être agréable et tout et tout. Mais je sais qu’elle n’a rien compris. Pour elle, on doit en parler, et à tout le monde, parce que "c’est pas bien de garder ça pour soi" et puis "ça vous fera du bien d’en parler"… Envie de lui foutre une tarte !

    Le combat n’est pas fini, effectivement. Mais bon, on aimerait bien quand même en voir un peu le bout. Ça devient long là tout de même…

    Gros bisous ma grande 🙂

  40. Je découvre ton blog et, faisant partie des grandes veinardes (avec une joie de courte durée en prime), sache que je comprends tes peurs et tes questionnements… Je n’ai "que" 2 fiv à mon actif mais déjà la peur m’envahit… On s’est lancé dans la procédure d’adoption depuis quelques mois avec chéri. Pour la lettre de candidature, on avait décidé d’en écrire une chacun de notre côté d’abord, puis de mettre en commun pour voir finalement si on était en phase dans ce projet, puis on s’est fendu d’une lettre "bateau", comme boupe. Bon courage. La bise.

  41. Coucou Julys
    Je te souhaite plein de bonnes choses pour l’année qui arrive.
    Ce parcours est flippant car nous ne savons pas quelle en sera l’issue. La douleur serait bien plus facile à supporter si on savait.
    Courage pour la suite.
    Bises
    PS. je n’ai pas trouvé comment m’abonner à ton blog pour recevoir un mail dès que tu publies tes articles. Je crois que le seul moyen de te suivre est de s’abonner via le reader wordpress ?

  42. Coucou 28 JEDB. Dis, tu ne voudrais pas participer à ce joli projet? http://julys974.wordpress.com/2013/12/18/pour-que-la-magie-de-noel-ne-snobe-pas/
    C’est comme un pied de nez au père Noël, et un gros fuck à DNLP !! Juste leur montrer que même s’ils ne sont pas super cléments avec nous, ben on reste solidaires…
    Courage à toi pour la suite. La bise.
    PS: je n’y connais rien aux conflits entre WordPress et blogpost… Il se passe quoi quand tu cliques sur: "Folowing un cœur à mère"?

  43. Super ton projet ! Of course que je participe !

    Pour répondre à ta question, si je clique sur ‘follow…." et bien il ne se passe rien… sauf si je passe par le reader de WordPress, mais comme mon blog n’est pas hébergé par WP.
    En fait l’idéal serait qu’en bas de page je puisse cliquer sur "suivre" et là j’entre mon email.
    Cela me permet de recevoir par email tes derniers articles (cf. blog de Madame Pimpin par exemple)…
    Tiens moi au jus si tu installes cette fonction.
    Bisous

Laisser un commentaire