Mon séjour à la maternité :(

J’ai mis du temps avant de l’écrire cet article !

Disons que mon séjour à la maternité n’a pas été génial, alors j’attendais de « redescendre » un peu afin d’être plus ou moins objective…

Cette étiquette de « patiente angoissée » qui me colle au cul…
Très vite j’ai été cataloguée.

Certainement parce que j’avais beaucoup de questions que je listais consciencieusement, pour être bien certaine de ne rien oublier lorsqu’une assistante puéricultrice venait me voir.
Les questions, ça fait chier le personnel.

Un jour j’ai surpris une des nanas dire à la pédiatre « il faut que vous passiez voir la « 331 » (= le numéro de ma chambre), cette patiente est très stressée »…

Oui j’étais super angoissée. De mal faire, de faire tomber le petit pois, de passer à côté d’un problème qui n’aurait pas été détecté…

Quand mon cul devient l’objet de toute mon attention.
Je souffrais (ici l’article sur mon accouchement). Les suites de couches étaient hard. Impossible d’être assise ou de porter mon bébé trop longtemps. ce qui entraînait crise de larmes sur crise de larmes (baby blues ?).

J’ai été pendant un temps (le 3è jour surtout) complètement focalisée sur ma petite personne.
Sur mon arrière train pour être précise. Avec comme unique question qui tournait en boucle : vais-je un jour pouvoir aller à la selle ?! C’est ridicule avec le recul.
Pendant 24h, la seule chose qui m’intéressait c’était ça. J’étais persuadée que mon séjour se prolongerait à cause d’une occlusion intestinale.
Des points ont sauté, je douillais tellement que je n’envisageais pas de retourner aux chiottes de toute ma vie

Oui c’est con mais j’étais dans un genre d’état second le 3e jour. Pas tout à fait là.
Du coup j’ai imploré la sage femme de me garder deux jours de plus, bien décidée à ne pas partir d’ici tant que je n’aurais pas déféqué… C’est drôle quand j’y repense mais sur le moment j’étais vraiment en détresse !

L’allaitement complètement foiré, un personnel que j’ai trouvé « à chier ».
C’était hyper compliqué. Le petit pois avait une jaunisse carabinée et il était trop naze pour téter.
Face à moi un personnel parfois sympa, d’autres moins. Je pense surtout aux auxiliaires puéricultrices…(les SF étaient au top) pas une ne me dit la même chose, j’en viens à me demander si elles ont eu la même formation. Je ne savais plus qui écouter et j’en ai foiré mon allaitement.

Pourtant j’en ai bouffé des lectures sur l’allaitement, mais sur le moment, impossible pour moi d’avoir les idées claires. Et surtout, perte de confiance en moi, sentiment d’être une grosse merde qui n’arrive pas à nourrir son gosse.

Tout le monde m’avait dit « fais-toi confiance, fais comme tu le sens ».
Mouai…le problème c’est que je me sentais incapable de prendre la moindre décision. J’avais perdu tout discernement.

Dans un premier temps je me suis fiée à l’ultra-pro-allaitement qui me déconseillait de donner des compléments de nourriture à mon bébé. Pendant 3 jours, le petit pois n’a rien bouffé. Il pleurait. Logique, il avait la dalle. Ceci entraîna une très forte chute de son poids et donc au final nous avons du lui donner le biberon. Le petit pois, trop fatigué, ne reprendra plus le sein… (avec le recul le papa et moi sommes ravis de pouvoir nous partager les biberons).

Je suis donc un peu amère de ce séjour à la maternité. Malgré tout consciente que le personnel est à l’image de la population en général, avec ses cons (une minorité heureusement) et les autres (les impliqués, les attentionnés, les motivés). Ma clinique n’est pas pire ou meilleure qu’une autre, ailleurs j’aurais sans doute rencontré le même type de connasses personnes.

Et à leur décharge, bosser à Noël devait sacrément les faire chier.
Je crois que ma déception vient du fait que je pensais naïvement qu’on faisait ce genre de métier par vocation, parce qu’on aime les gens (tu parles Charles).

// ce qui n’excuse en rien l’espèce de pauvre conne qui à ma question « mais comment savoir si on fait les bons gestes, si on ne lui fait pas mal ? » a répondu « ben, c’est inné ».
Empathie = 0/10 – culpabilisante = 10/10 //

Conclusion :

5 jours à la maternité. Les 5 premiers jours de mon fils. Les 5 jours les plus chauds à gérer ces trois derniers mois.
Le retour s’est super bien passé. Mon petit bonhomme est très agréable à vivre.
Il aura 3 mois dans quelques jours. C’est fou. Cette naissance est l’aventure la plus folle que j’ai été amenée à vivre. Je n’en reviens toujours pas.

Et le pire dans tout ça ? Je compte vite, très vite retourner en PMA.
Come back en Janvier 2016 !!!

30 Comments

  1. Je me reconnais dans tes angoisses….j’ai eu les mêmes pendant mon séjour, entre la jaunisse de Louison qui ne voulait pas téter, mais dormir, des auxiliaires qui ne te disent pas la même chose que ce soit de jour ou de nuit, et les angoisses sur notre petite personne (notre cul….) Moi je me suis faite engueuler parce que j’arrivais pas à faire pipi… Ben oui normal quoi!!!! j’avais tellement envie de me faire poser une sonde !!!! lol
    Tout ceci est derrière toi, et vite rdv en 2016 alors!!!!! on se suivra sûrement !

  2. Superbe dernier paragraphe ! Ça fait chaud au coeur !
    Lendemain de césarienne : « punaise mes 2 prémas arrivent à faire caca, et moi je n’arrive même pas à faire pipi ! » => Je comprends ta détresse de J+3 à 200%. Rien de ridicule à mon avis. C’est quand même un besoin primaire et essentiel ! Normal d’être inquiète !
    À la pauvre conne, j’aurais bien répondu : « l’allaitement je ne sais pas mais la conne*ie par contre, pour certains, c’est inné, c’est sûr ! »
    Des gros bisous

  3. Woooooooowwwwww !!!!
    Heureuse de te lire, de lire ton ressenti de tout ça… Et je viens de voir que tu m’avais posé plein de questions à mon précédent commentaire auxquelles que je n’ai pas répondu parce que je ne les avais pas vues. Mille excuses !
    En ce qui me concerne, je vis ma grossesse dans l’ignorance la plus complète, du coup, je me dis que je devrai ptet me documenter sur l’allaitement, tout ça… En fait, j’essaie de pas trop penser à l’accouchement.
    Je suis pas sure que beaucoup de femmes puissent dire sincèrement avoir bien vécu son séjour à la maternité. Je pense qu’on peut passer des séjour moins pires que d’autres et qu’on est dans un tel état d’hypersensibilité que le moindre mot de travers ne passe pas (à mon avis, je suis du genre à chialer après le « c’est inné » de la dame pas gentille là). Ce qui compte désormais c’est que Petit pois va bien et qu’il a déjà désormais 3 mois ! Roh.
    Pour répondre à tes questions d’il y a trois mois, j’ai effectivement fait une Middletonite durant 4 mois (les plus longs de ma vie). Cependant, depuis, j’ai pris du poil de la bête, et même si mes problèmes intestinaux ne sont pas réglés, j’ai réussi à prendre plus de 5 kilos. On ne change pas une grande gourmande 😀
    Je ferai un article très prochainement, mais tout va bien et j’en suis à 5 mois et 19 jours de grossesse (bientôt 6 mois, ouuuh).
    Je t’embrasse bien fort, et comme je comprends ton anxiété !

  4. Tu m’étonnes que tu aies été angoissée… Le rôle du personnel aurait été de t’apaiser ! A la maternité, je n’avais pas non plus les idées claires. Entre bouleversement hormonal, cicatrice, fatigue et arrivée du petit bout tant attendu… ça fait beaucoup ! sinon je vois que toi aussi tu es prête à repartir dans pas si longtemps en pma : le retour de la revanche !!!

  5. Pour l’autre conne je me suis contentée de retourner dans ma chambre en pleurant 🙁
    Si bébé 2 il y a, je saurais à quoi m’en tenir !
    Ça roule la reprise du boulot, les petits ?
    Gros bisous

  6. Bien vu, j’ai chouiné. De toute façon j’ai passé mon temps à pleurer ! Je pense que même si tu te documentes à fond en amont, c’est difficile d’analyser les situations et de prendre des décisions à ce moment là. On est trop à fleur de peau.
    Je suis contente de savoir que tu passes ta grossesse sereinement 🙂
    5kg ?! Bah c’est rien ! C’est bien 🙂
    Je t’embrasse bien fort

  7. « Je crois que ma déception vient du fait que je pensais naïvement qu’on faisait ce genre de métier par vocation, parce qu’on aime les gens (tu parles Charles). » Lol, on s’est fait la même réflexion en pédiatrie lorsqu’une infirmière a dit (puisque les bip sonnaient et qu’aucune d’elles n’allait voir, elles se sont faites engueuler par la pédiatre en chef) : « si c’est grave, les parents hurlent et sortent dans le couloir »… Ah bon ????!!! WTF !!!! Ben non ma biche… Les métiers sociaux et médicaux ne sont pas forcément exercés par ceux qui en ont la vocation… et c’est flippant quand ça touche à l’humain je trouve (ps : même souci avec mon frère, y’a des éduc’ spé géniaux et des qui foutent tout en l’ai, oublient de donner les traitements (si si c’est arrivé il y a 2 ans), etc…).
    Bref…
    Je suis bien désolée pour ton allaitement. Pour être encore dans cette difficultés, mais ayant fait le choix d’une mater’ « amie des bébés », j’ai eu davantage de soutien et conseils cohérents. Et c’est pas inné, loin de là. Un bébé qui s’épuise au sein, c’est une vrai galère… Et si t’as pas de soutien, tu craques grave…
    Quant à l’angoisse, c’est étrange qu’ils n’aient pas intégré ton parcours, tes craintes… C’est pourtant pas si compliqué à capter…
    Et quelle nouvelle !!! Un retour en PMA soon !! J’espère que ca va le faire !! Et que tu auras l’occasion d’éventuellement tester une autre mater’ !
    Des bises

  8. J’ai heureusement un sentiment moins partagé que toi sur mon séjour en maternité mais… mais… j’ai foiré mon allaitement aussi.
    Avec le recul, je me dis que quoi qu’on fasse si le gosse ne peut ou ne veut pas (pour de très bonnes raisons d’ailleurs) prendre le sein, quoi qu’on te dise, l’allaitement finira en échec. Après, faut pas mal le prendre. C’est comme ça. Comme toi, ce fut un soulagement pour toute la famille une fois qu’on est passé au biberon.
    Après la réflexion de la connasse qui te dit que c’est inné… pffff. Allez oublies-la, tu as un merveilleux bébé facile à vivre et en bonne santé. C’est ça qui compte. Bisous à toi et au petit chou

  9. Comment j’ai rate l’article lol On a ete jumelle de sejour alors. Moi aussi ils m’ont trouve chiante et moi aussi allaitement foire de chez foire, il fallait ecrire le nombre de minutes on l avait l aisse a chaque sein et change toute les dix minutes! Ridicule maintenant que j’y pense lol Bref elle a fini au biberon toutes facons ca me faisait trop mal au nene leurs conneries XD

  10. Oui, moi ça me tue qu’on puisse bosser dans ce genre de métier et s’en taper totalement !
    Pour l’allaitement c’est sincèrement sans regret. Avec le recul, je ne sais pas si j’aurais pu tenir. C’est certes très « gratifiant » (ce n’est pas vraiment le bon mot) mais il faut y consacrer tant de temps. Je suis admirative des mamans qui allaitent. Trop de taf pour moi !
    Et sinon, ben oui retour en PMA soon soon soon ! J’en ai l’envie depuis mon retour de la maternité. C’est un peu dingue 🙂
    Profite bien de ta si jolie Lueur.
    Gros bisous

  11. Forcer un bébé à téter c’est horrible. Du gavage. Ça me fendait le coeur.
    Si prochaine grossesse il y a je ne me pose même pas la question, ce sera biberon !
    Et ton bonhomme, comment va t-il ?
    Bises

  12. 🙂
    Et bien vive les chiantes et vive les biberons !!!
    Et à nous la joie de pouvoir déléguer le bib au papa et donc de pouvoir dormir un peu plus !
    🙂

  13. J’avais loupé cet article ! Comme Bounty, j’avais choisi une maternité « amie des bébés » mais ça n’a pas empêché quelques conneries hein. Que j’allaite toujours aujourd’hui tiens de la chance (ou à mon mauvais caractère dis mon geek ^^).
    J’ai ri en lisant ton passage sur le caca 😀 Avec une césarienne, j’avais une trouille bleue de voir mon bide s’ouvrir en poussant, tu vois le niveau !!
    Des bisous

  14. Voilà bien longtemps que je n’ai pas pris la peine de suivre le parcours de mes Pmettes favorie.
    Félicitations pour ton loulou, et je crois qu’une naissance quelle quelle soit nous donne forcément envie de recommencer! 😉

  15. 🙂 je crois qu’en PMA les histoires de caca ne sont jamais bien loin… Après un transfert j’avais toujours peur de faire la grosse commission 🙂
    Chapeau pour l’allaitement !
    J’espère que ça roule pour toute la petite famille.
    Gros bisous

  16. Bin zut j’avais loupé cet article !
    Je suis contente d’avoir des nouvelles !
    Nos chatons ont maintenant 4 mois et demi !!!
    J’espère que tout va bien pour vous, ici c’est le BOnHeUr ce bébé !
    Moi aussi je ne pense qu’à retomber enceinte….j’ai même la bêtise d’espérer que ça vienne naturellement. Je n’ai même pas encore mon retour de couche ( j’allaite encore exclusivement )
    D’ailleurs as tu commençé du coup la diversification ?? As tu repris le travail ?

  17. Ici aussi c’est le bonheur !!!
    C’est fou d’ailleurs d’être heureuse comme ça, alors je profite à fond.
    Je commence à peine la diversification… Et c’est pas gagné car le petit pois semble adorer ses bibs et boude les purées maison.
    Je reprends le taf le 21 septembre. J’ai pris un congé parental de 6 mois. Sans regret, le temps passe trop vite et je ne me lasse pas du quotidien avec lui.
    Et toi, tu en es où ? Tu as repris le travail ?
    Gros bisous 🙂

  18. bon encore une fois on fait tout pareil. J’ai pris aussi le congé parental de 6 mois. Je devais reprendre aussi le 21/9 ( normal vu qu’on a eu la ponction le même jour !) mais bon j’ai triché et je reprend le 5 octobre !
    Je crois que tu habites à Paris. Es tu dans Paris ? Car nous venons en juin et ça me ferait plaisir de boire un café avec toi…si ça te dit !

  19. 🙂
    Ça serait génial de se voir mais j’habite à Lyon.
    Si tu passes avec plaisir pour un café !
    Tu es de quel coin ?

    Et sinon, puisqu’on fait tout pareil j’imagine que toi aussi tu as un bébé parfait ?!
    (Quelle niaise tu dois te dire).
    Gros bisous et j’espère à bientôt !

  20. Je sais pas pourquoi je croyais que tu étais à Paris ! Dommage ! Je suis à Clermont Ferrand. Si tu passes par là ( mais personne de passe à Clermont !!! ) ….
    Bien sûre que ma fille est parfaite LOL ! Elle dort d’ailleurs… Mais se réveillera cette nuit pour une ou deux petites tétées ( le mauvais côté de l’allaitement ) et c’est la plus belle !!

  21. Ah oui Clermont je crois que tu me l’avais dit 🙂
    Effectivement je ne suis pas amenée à y passer.
    L’allaitement c’est un vrai don de soi c’est clair. Avec pleins de bons côtés et quelques moins bons.
    Tu dois te régaler avec une petite fille. Les petites fringues sympas et bientôt les couettes, la dînette, le poupon … 🙂
    Je suis ravie d’avoir un petit mec (de toute façon vu mon parcours le sexe du bébé était et est le cadet de mes soucis) mais une fille ça m’aurait également plu sur pleins de côtés.
    Un jour peut-être ?!
    Bisous 🙂

Laisser un commentaire