Bibichounette, la suite…

Merci les copinautes d’avoir partagé vos expériences.
Ce matin Bibichounette vient nous donner des nouvelles :

 

 » Bonjour à toutes,
Voilà, l’annonce a été faite, ça s’est bien passé.
Mon homme a super bien géré, tout en retenue. Evidemment, à peine la discussion entamée, ils ont compris très vite le but de l’appel, et ils étaient plus ou moins préparés (on s’est vu à Noel,
c’était trop tôt pour l’annoncer, mais je n’ai pas bu d’alcool donc la suspicion était là).
Ils ont su nous féliciter chaudement, malgré la peine que cela leur a fait, j’étais admirative.
On a parlé très vite de leur parcours, ils en sont au tout début, avec les premiers examens, le moral est bon. Je n’ai pas de détail mais elle a déjà fait des FC à répétition, alors ils cherchent
la cause.
On les a assuré de notre soutien et de notre écoute s’ils souhaitaient en parler et eux nous ont demandé de leur donner des nouvelles régulièrement.
Voilà, c’est vrai que c’est resté naturel, on a parlé d’autres choses aussi, pas que des difficultés.
Bon je me doute qu’après avoir raccroché, il y a eu un moment difficile pour digérer ça, mais j’ai la conviction qu’on a fait ça du mieux qu’on pouvait compte tenu de la situation.
Encore merci pour vos conseils, ça nous a évité de dire des maladresses par ignorance. »

 

Bibichounette, je te souhaite une « bonne » grossesse (ça se dit ça ?), n’hésite pas à venir nous donner des nouvelles de temps en temps.
Je t’embrasse et suis très contente d’avoir fait ta cyber-connaissance !fleurs-des-champs

27 Comments

  1. Soulagée oui mais pas dans le sens du soulagement qu’on ressent de s’être débarrassée d’une tâche désagréable.
    Plutôt soulagée d’avoir su gérer ça en accord avec la situation de nos amis. Il y a aussi un peu de fierté donc.

    Ca me fait rougir de voir mon pseudo en titre d’un article, mais je suis ravie aussi d’avoir échangé sur ce sujet, au combien sensible pour les couples en PMA et les fertiles (enfin ceux qui se
    rendent compte que c’est sensible, apparemment, ce n’est pas si évident).

    Au plaisir de donner des nouvelles, je ne manquerai pas de laisser un petit mot, j’espère que ce sera vite un commentaire rempli de joie.

  2. Je suis contente qu’il y ai des personnes comme bibichounette et son mari… de mon côté, j’ai reçu par SMS la semaine dernière ceci:
    « Coucou la miss, Cyrile et moi tenions à bous annoncer que je suis enceinte de 3 mois et demi, le bb est prévu pour le mois de juillet, on ne savait pas trop comment vous annoncer la nouvelle
    sachant les difficultés que vous traversez. Pleins de bisous. »

    Je suis dégoutée de la gêne que je provoque chez les autres et j’en ai pleuré. Pfff j’aurai 10 000 fois préféré qu’elle me l’annonce par téléphone de vive voix que de balancer une annonce par
    sms…

    bibichounette, si tout le monde était comme vous ce serait tellement mieux !!

  3. J’avais bien pensé en premier lieu à envoyer un mail à nos amis. Mais je me suis dit : pourquoi eux ils auraient un mail quand les autres ont eu l’annonce de vive voix, au réveillon, au resto
    ou
    au
    téléphone.
    Le mail permet de peser ses mots, de ne pas s’emballer sous l’effet de la peur de dire un truc de travers, je crois que c’est pour ça que les amis optent souvent pour l’écrit.

    Car il est difficile d’affronter votre peine, je crois que très souvent on choisit le sms et le mail simplement par lâcheté de devoir affronter la tristesse dans vos yeux. Et puis c’est court
    un
    sms, on a l’impression que parce que c’est court dans le texte, ce sera court dans la douleur derrière…
    Un peu comme une rupture amoureuse, qu’on ferait par mail, parce que sinon il faut se justifier et affronter la douleur de l’autre.
    Mais je comprends parfaitement que de l’autre côté les couples veuillent à tout prix rester « normaux » aux yeux des autres, il y a déjà le sentiment d’être anormal de ne pouvoir concevoir sous
    la
    couette, il ne manquerait plus que tout le reste suive !

    Mais au final, ya pas pire qu’un sms…

  4. Merci bibichounette pour ton message, c’est bien réconfortant ce que tu dit mais c’est vrai qu’au final rien de pire qu’un sms (de la part d’amis), c’est ça qui fait mal.

    D’ailleurs c’est la raison pour laquelle on ne les a pas vu depuis 4 mois… la peur de nous affronter ou bien la peur de devoir cacher leur bonheur ? l’un comme l’autre ca fait mal de la part
    d’amis soit disant proches. Elle a du tomber enceinte quand j’ai fait ma FC en novembre… et quand bien même, j’aime aussi entendre de la part de mon entourage des bonnes nouvelles ! Je ne l’aurai
    vraiment pas pris mal !

    On me renferme dans mes malheurs, certains de mes ami(e)s me cataloguent comme « la fille à qui on peut tout dire de négatif « , comme celle qui a vécu tant de drame qu’elle peut tout entendre !
    Heuuu non j’aime aussi les bonnes news !!

  5. c’est cool pour Bibichounette que tout ce soit bien passé, pour répondre à ton message, j’ai démarrer le ménopur depuis mercredi, je suis en protocole court tout nouveau pour moi, je retourne lundi
    pour savoir la suite 🙂

  6. Je suis ravie de lire que l’annonce s’est bien passé Bibichounette.
    Je te souhaite une grossesse merveilleuse et j’espère que tes amis vous rejoindrons bientôt dans cette belle aventure 🙂

  7. hello !!!
    voilà, là je passe un coup de gueule !!
    je trouve cette histoire très touchante et pourtant si choquée, oui je suis choquée !!!
    pourquoi est-ce si tabou de parler de ces choses là ????
    suivre un traitement pour avoir un enfant c’est contagieux ????? , bon sang !!!!! y a pas de honte, il ne devrait pas y avoir de gène.
    je ne me fais peut être mal comprendre, alors un exemple :
    un ami vous annonce qu’il’ a un cancer, devez vous vous sentir coupable d’être en bonne santé ?????
    c’est quoi ce monde de merde !!!!
    pourquoi est-ce quand on a besoin de plus de soutien qu’on en trouve pas ?????
    je n’ai pas d’amis proches touchés par ce problème, mais si c’était le cas je ne voudrais qu’il y est le moindre souci pour parler .
    c’est tellement difficle d’aborder tout çà, qu’on se sent conne quand parle !!!
    j’espere que bientot çà ne sera plus si tabou!!!!
    bientot une femme pourra dire, ohh auourd’hui j’ai rdv pour ma FIV comme, elle pourra dire oh aujourd’hui j’ai rdv chez le dentiste 😉

    belles grossesses a toutes les femmes de ce monde !!!

  8. La classe Bibichounette ! Ses amis ont de la chance, c’est délicat de sa part, c’est touchant. Elle a réussi à rester naturelle, prévenante, tout en étant lucide sur ce qui a pu se passer après
    l’appel… Bibichounette : tu déchires.
    Bisous ma 28JEDB merci pour cette jolie histoire 🙂

  9. @mimigrigri : c’est marrant, je fais souvent ce parallèle… la dernière fois, un collègue a répondu à mon « salut ça va ? » en me disant que pas trop, qu’il venait de passer des examens pour des
    polypes et que ça ne s’annonçait pas terrible terrible… Moi quand on me demande « salut ça va ? » je réponds toujours oui, sourire forcé ou non, J1 ou non, TG ou non…

  10. @ minigigi : je comprends ta réaction. En fait la gêne venait surtout du fait que je savais que mes paroles allaient provoquer de la tristesse et je cherchais donc conseil pour trouver les bons
    mots. Je n’étais pas gênée de parler de leur souci, j’étais gênée par la souffrance que j’allais générer. Le parallèle avec le cancer est éloquent, sauf que quand on parle de conception, il y a la
    notion de réussir et d’échouer. Une maladie, c’est pas de bol quand tu l’as. En matière de conception, même si c’est exactement pareil, le ressenti est différent. Et j’ai l’impression que tout est
    dans cette nuance.
    Quand on annonce une grossesse à un couple avec des pb de fertilité, de suite, on dit que ça renvoie à des échecs. C’est que ca doit pas etre si simple de parvenir à gérer ce sentiment de
    culpabilité.
    La « faute » à plein de choses : le poids du modele social de la famille, le desir visceral de porter la vie… Je doute que donner la vie puisse un jour etre du meme ordre qu’aller chez le dentiste,
    « l’enjeu » est tout autre

  11. Epatante Bibichounette!!! Minigigi non ce n’est pas tabou enfin pas pour moi, au bout de 18 ttt en tout genre iac fiv moi j’en parle facilement, je sens que c’est plutot les autres qui n’osent pas
    nous en parler Pour moi c’est une grande fierte de me dire que je me suis autant battu pour enfin etre devenue MAMAN

Laisser un commentaire