Les premiers examens…

Septembre 2011

Une année d’essais infructueux. J’ai comme le sentiment que quelque chose cloche, que si il n’y avait pas de soucis je serais déjà enceinte depuis longtemps.

Nouveau RDV avec mon gynécologue qui me prescrit : un bilan hormonal et une hysterosalpingographie.

> Le bilan hormonal consiste à faire des prises de sang à des jours clés du cycle, afin de contrôler le taux de certaines hormones. Dans mon cas, première bonne nouvelle, tout va bien !

 

> L‘hysterosalpingographie est un examen aussi barbare que le nom qu’il porte !

Il consiste à injecter un produit de contraste dans l’utérus pour voir comment celui-ci se répand dans les trompes.

Au risque d’effrayer celles qui doivent passer cet examen, je dois avouer que cela a vraiment été douloureux pour moi. Mais certaines femmes ne sentent qu’une petite gène, donc encore une fois, il semblerai que cela varie d’une personne à l’autre.

Le gros avantage de cet examen, c’est qu’il paraît qu’après l’avoir passé les chances de tomber enceinte augmentent, car le produit diffusé permet souvent de « décrasser » les trompes.

HSG schema

Pour moi le diagnostic est incertain : les trompes semblent être bouchées !

En avant les examens complémentaires :!

2 Comments

  1. pour l’hystéro : j’en ai passé deux en 3 ans….
    La première s’est très bien passée et j’ai juste sentie la ventouse se coller sur mon utérus…. mais le radiologue s’y connaissais en matière d’intimité féminine ; pour la seconde une catastrophe
    : j’ai pleuré ; un jeune connard de mes deux qui doit pas savoir où se situe un vagin…. donc le spéculum m’a arraché…. et puis je me suis faite engueulée car je me détendais pas…..
    en revanche le fait que tu as eu mal : logiquement quand tes trompes sont ok, tu ne sens pas le produit en revanche si les trompes sont déficientes tu as mal car le produit est là aussi pour
    enlever ce qui pourrait géner de façon superficielle…
    Ceci explique cela

  2. Coucou Acid-ulee, Alors concernant l’hystero, j’ai franchement passé un moment atroce et j’ai tant gueulé dans la salle d’examen qu’on a du m’entendre dans tout le quartier ! En même temps, en
    grosse feignasse que je suis, je suis allée dans le laboratoire du coin de la rue, qui avec le recul ne devait pas être spécialisé dans ce genre d’exam. À refaire j’irai avec certitude dans mon
    centre PMA. Et puis si j’ai eu si mal, c’est qu’effectivement j’avais un petit problème au niveau des trompes ( bien trop étroites pour laisser passer quoique ce soit). Du coup j’ai eu une
    coelioscopie pour rectifier tout ça. Alala, c’était presque le bon temps puisqu’à l’époque on pensait que c’était ça qui nous empêchait d’avoir un enfant. Le spermo pourave nous a bien remis les
    idées en place ! Sinon je vais suivre tes petites aventures en espérant bientôt lire une très bonne nouvelle sur ton blog ! À bientôt !

Laisser un commentaire