FIV2 : Dénouement

FIV2 : Dénouement

Ces derniers jours ont été rythmés par mes allers retours aux WC, avec comptes rendus détaillés de mes fonds de culotte à Monsieur : couleur, quantité, consistance…

Pour le coup je serais bien allée dans un magasin de bricolage, rayon peinture, pour voler un nuancier… cela aurait été plus simple…

Et puis finalement c'est dans le vocabulaire de l’œnologie qu'on a trouvé notre salut.
Petit exemple de nos échanges ces derniers jours…
Je sors des toilettes. Regard interrogateur de Monsieur : "Alors ?…"
Moi : "Là on est plutôt dans un Côte du Rhône…type Grenache…assez tannique… "; ou encore "vin jeune, léger… la robe tire vers le violet…".

On en rit (jaune).
On passe un cap aussi.
Parce que mes connaissances en vins sont plus limitées que les siennes et qu'il est persuadé que j'exagère… alors un jour il veut constater par lui même… et je lui montre mon protège slip.
En écrivant ces lignes je réalise l'ironie de la situation : oui c'est bien moi qui montre mon mon fond de culotte à mon amoureux, moi qui ai frôlé l’occlusion intestinale un paquet de fois, parce qu'une vraie princesse ne fait pas caca…
On en est là aujourd'hui.

En parallèle le taux continue d'augmenter, régulièrement (papier millimétré à la main, tracé de courbe avec annotations, c'est précis tout ça).

Psychologiquement c'est les montagnes russes, version TGV (j'ai souvent repensé au petit train d'Irouwen, dans le documentaire "quand l'enfant se fait attendre", vous voyez ce que je veux dire je pense).
Prise de sang : on y croit – Retour des WC: on n'y croit plus.

On commence même à espérer que tout cela cesse pour de bon.

Et là pour une fois nos prières sont exhaussées.

Le jour arrive où il n'y a plus de doute sur la nature des pertes : un nouveau cycle débute.
Ce qui a été confirmé pas ma dernière prise de sang… le taux ne double plus.
Arrêt du traitement.

La suite du programme :
> Contrôler que mon taux baisse bien,
> espérer que cet embryon n'ai pas besoin d'aide pour finir sa course dans le Rhône,
> essayer d'oublier ce qu'on a pu lire sur internet (vous saviez qu'un embryon pouvait aller se loger sur le foie ou la rate ???!!!),
> se répéter en boucle les points positifs de cette aventure : il y a eu accroche, cette fausse couche est très précoce et nous n'avons pas eu le temps de nous réjouir, j'ai perdu 3 kilos et avec Monsieur on a l'impression de s'aimer encore plus fort qu'avant.

Merci à toutes pour vos messages si gentils qui m'aident à garder la tête hors de l'eau.
Je ne suis pas au fond du gouffre. Je suis presque soulagée de ne plus être dans cette incertitude.

PS: Si l'une d'entre vous sait comment gérer la mise en page sur overblog cela m'arrangerait (je n'arrive même plus à faire un saut de ligne !) 🙁

58 Comments

  1. Ohhh merde alors… moi j’y croyais à fond !!! Je suis tellement désolé pour toi… J’espère que tu vas bien rebondir à cette nouvelle épreuve… Je pense bien à toi.

    Pour overblog, c’est l’horreur, j’ai un blog moi aussi et je m’arrache les cheveux pour changer le moindre truc… faut aller dans le code qu’ils disent !!!

  2. je suis tellement désolée pour toi…hier j’ai au moins regarder une dizaine de fois ton blog pour pouvoir avoir de tes nouvelles…plein de courage pour cette nouvelle épreuve !!!

  3. suis deolé pour toi, pour vous, ma tite cecil…
    je vous souhaite a tous les 2 de rebondir comme tu l’a toujors fait , soit forte ma belle et courage a vous 2

  4. Courage ma douce….Les temps sont durs, mais je peux te promettre que ça finira par aller un peu mieux…Je t’embrasse fort

    P.S. Je suis désolée je galère tout autant que toi avec le nouvel Overblog !

  5. et surtout ma belle ne doute jamis qu’un jour la roue tournera!!!!!!!!!!!!!!!!!
    quand?? j’aimerai tellement pouvoir te le dire
    aie la gnack!!!! la gnack!!!!
    Au bout du chemin c’est vous 2 qui y gagneré,
    Je vais dire une phrase qui peut te semblé "désuette" mais aujourd’hui je m’en rend compte "ce qui nous tue pas nous rend plus fort"
    je n’ai jamais abandonné malgré les épreuves, et je sais que toi aussi tu n’abandonneras pas!!!!
    sincèrement pour vous,

  6. Ma pauvre Louloute. J’ai vraiment bcp de peine pour vous … avec un goût de déjà vu … le coup du protège slip, je l’ai fait à mon homme, le soir où la fc est "enfin" arrivée et que je voulais être sure qu’il fallait que je prenne mon cytotec… Je comprends aussi tellement le côté "qu’on en finisse"… j’espère que tout va se finir tranquillement pour toi et que tu pourras vite tourner la page … en attendant, je t’embrasse très fort.

  7. SHIT….. effectivement il y a du positif dans ton "aventure"…(accroche toussa toussa) mais il n’en demeure pas moins une nouvelle baffe dans la tronche…. je ne retiens qu’une chose : vous semblez vous aimer encore plus…et cela quand on est en pma, n’a rien d’anodin ni d’évident…..J’espère qu’il vous reste qqe part une bonne bouteille…. les plaisirs simples sont les meilleurs dans ces cas là….. je te souhaite bcp de courage et d’amour
    OVERBLOG : tu comprends pourquoi avec mon ancien blog je te disais que je jouais avec le HTML comme personne….. j’ai bidouillé des heures pour essayer de faire des choses… et puis je suis passer ailleurs par lassitude….

  8. Pour moi aussi, il y a un goût de déjà vu (3 fois…).
    Je suis désolée. Comme je comprends tout ce que tu écris/décris/ressens.
    Bravo pour ta force et ton énergie.
    Vous allez y arriver. Il faut continuer à se battre.
    Et oui, tu as raison, il y a eu accroche alors tous les espoirs sont permis !!!
    Je t’embrasse bien fort.

  9. Comment fais-tu ?
    En lisant ton post annonçant cette mauvaise nouvelle, tu m’a fait pleurer….. De rire !
    Je suis désolée de cette réaction, la nouvelle n’est pas drôle et très triste même, mais tu l’a annoncé d’une façon tellement subtile, je me dis que tu es très forte et que vous êtes vraiment un couple soudé.
    Bon courage pour passer ce nouveau cap, et j’espère que tu ‘es pas choquée par mes larmes

  10. Que dire à part que je suis de tout cœur avec toi Cécile !
    Je sais que tu es forte et que tu arriveras à surmonter cette épreuve ! Je t’embrasse bien fort !

  11. Bon bah il n’y a rien à te dire qui sortirait de ce que les autres t’ont surement déjà dit… Tu l’avais senti dès les premiers signes, j’espère que le lot de félicitations que tu avais eu quand même ne t’ont pas fait trop de peine.

  12. Alors oui, je savais qu’un embryon pouvait aller se nicher dans le foie ou la rate. Mais c’est quand même très, très rare. Bon, je suis désolée de tout ça. J’aurai aimé que tu ne goûtes pas aux "joies" de la FC. Je t’embrasse.

  13. je vois bien le rire jaune… ça me rapelle ce jour pas vraiment lointain quand, la veille de mon curetage, j’ ouvert la porte du frigo faisant ainsi tomber la boîte à oeufs (frais évidemment) avec un oeuf qui a bien sûr fini éclaté sur le sol… j ai exprimé de manière un peu noire que c était bien dans le thème du moment…
    je suis désolée de lire que les choses se passent ainsi ce n est pas juste, ça n a pas de sens…
    plein de courage à toi

  14. Merci pour ton message Nana…
    Je vais déjà beaucoup mieux. Dans mon malheur, j’ai eu la "chance" d’avoir une grossesse qui merdait dès le départ, donc pas vraiment eu le temps de me réjouir…

  15. Et merde … une si belle promesse, si fugace ….
    C’est une belle chose de voir le positif ; une accroche c’est déjà tellement rassurant pour la suite et surtout votre couple, soudé, solide et si amoureux …
    J’ai peu de mots .. je suis triste pour toi, et je t’envoie tout mon soutien
    Bises

  16. Je positive avec toi meme si ca se termine tristement tu as eu un +++ . Desolee que ca se termine comme ca , si avec ton amoureux vous etes soudes et motives c’est super vu comme les traitements sont rudes pour un couple. Allez il vous reste un embryon du courage!

  17. Oh ma pauvre… Je trouve ta conclusion magnifique et vous imagine soudés dans cette épreuve. Je suis désolée pour vous, c’est vraiment dur…

  18. Oh non j’espérais tellement que le dénouement de cet article serait heureux. Je te souhaite que tout rentre vite dans l’ordre afin que tu puisses repartir du bon pied et surtout que le moral soit là ! Gros bisous

  19. coucou princesse !!!
    bon je suis une grosse vilaine, il y a longtemps que suis pas passée, mais voilà, le printemps est là, oui on dirait pas hein !!!
    et bien si, donc les travaux de la maison aussi sont là
    du coup pas trop le temps de surfer
    je suis très heureuse pour toi, oui je suis là tu te dis mais elle est trop con celle-là !!!!
    et bien je le dis quand même,
    tu te souviens après mes 2 FC c’est toi qui me l’a dit : oui tu as fais deux FC mais tu peut êtr enceinte, allez louya !!!!!!!
    et puis çà redonner de la force à ton couple !!!!
    moi j’y crois,
    pleins de gros bisous ++++++
    ha oui, bravo pour les trois kilos 😉
    PA à fond !!!! XD

  20. Coucou Boule de mousse !
    J’ai beaucoup pensé à ce qui s’est passé en début d’année pour toi… Je réalise que j’ai beaucoup de chance dans mon malheur : pas de complication et un taux qui a chuté plus vite qu’il n’a grimpé !
    J’ai pu tourner la page rapidement.

  21. Bonnes bouteilles, bonnes bouffes (on peut tout mettre au pluriel !!!), beaucoup de cocooning, travaux manuels, bricolage, cuisine…et cure de désintoxication d’internet, voilà comment je me suis occupée ces derniers temps !
    🙂

  22. J’essaye de ne garder que le positif de tout ça.
    Cette 1ère accroche c’est un peu la lanterne dans le tunnel…
    Je ne sais pas si on va y arriver mais il nous reste de l’énergie en stock (pour le moment).
    Gros bisous

  23. Pleurer de rire c’est cool !
    Le rire et la dérision restent nos meilleures armes parce qu’on est totalement impuissants dans ce parcours de m**** !
    Aujourd’hui le cap est passé, grâce à cela entre autre.
    Gros bisous

  24. Je m’attendais tellement à ce que tout se complique (puisque rien ne semble simple) et puis heureusement il n’y a plus d’embryon du tout (je n’ai pas poussé le vice à demander un IRM complet pour vérifier si il ne s’était pas barré sous l’aisselle droite)…
    Tout cela s’est terminé très vite heureusement.
    Bisous

  25. Oui cela peut sembler injuste.
    On me met une part d’un savoureux gâteau au chocolat devant le nez, alors que je suis à la diète. J’ai a peine le temps de sentir sa délicieuse odeur qu’on me le retire !!!
    🙂
    Bisous

  26. Nous sommes soudés et avons vécu cette dernière épreuve la main dans la main.
    C’est bizarre mais on en est ressortis pas vraiment amochés de tout ça. Heureusement.
    Bisous

  27. Tout est vite rentré dans l’ordre. Cette épreuve est déjà derrière nous.
    J’espère quand même un dénouement heureux dans pas trop longtemps (même si "pas trop longtemps" je ne sais plus trop ce que ça veut dire !).
    Gros bisous

Laisser un commentaire