FIV2 TEC2 : Ce matin j’ai pissé sur une bandelette…

…et le2e trait n'est pas apparu, je ne suis pas enceinte.

Alors la part "psychologique", l'importance d'y croire pour que ça marche… c'est mignon mais c'est con. Je n'y ai jamais tant cru pour les 6 précédents essais en PMA.

Je focalisais tellement sur la décongélation de cet embryon de 5 jours (persuadée qu'il n'allait pas tenir le choc), que lorsque le biologiste nous a dit qu'il était intact (et après avoir chialé de "joie" 5 bonnes minutes) j'ai eu le sentiment d'avoir gagné la partie !
Cet embryon était un warrior alors bien évidemment j'allais être enceinte (avec un taux génial, une grossesse qui évolue bien et tout qui va bien).
J'en étais quasi certaine (se souvenir pour la suite que je n'ai aucun 6e sens).
Et puis c'est bien connu, après une grossesse ou une fausse couche on a + de chances que cela fonctionne. Je me suis crue hyper fertile (et ma grande, mais t'étais où les 3 dernières années ? Schizo ?).

A 11 dpo le gros nuage du doute s'est pointé.
Avoir eu un début de grossesse c'est bien mais cela permet de comparer les "symptômes".
Et pour moi, roter = être enceinte. Pas de rots à 11 dpo = pas enceinte. Pas de problème de digestion, pas de fatigue, pas de modification de l'aspect de mon vagin (début de grossesse = vagin qui "enfle" et j'avais presque des difficultés à mettre ma progestérone).

Ce matin à 14 dpo, le test confirme. J'irai faire une prise de sang demain pour clore le dossier FIV2.

Mais dans ma tête tout est confus depuis quelques jours.
Cela a commencé avec ce putain de classement des centres PMA. Le mien mérite un bonnet d'âne (oui je sais, il faut prendre ce tableau avec des pincettes, il y a des biais dans l'étude etc…).
Mais quand même ! Et puis à 200 mètres de ma clinique, l'hôpital public est dans le top 10.
Alors je cogite, je stresse.

J'aime bien ma clinique : c'est beau, c'est clean, j'ai mes habitudes, les secrétaires me connaissent. J'aime bien Nadine, la secrétaire qui pourrait presque être ma mère et qui a toujours un gentil mot. J'aime bien les infirmières, les brancardiers, j'aime bien les distributeurs de bouffes où je peux acheter des gaufres créoles les matins d'écho de contrôle (et les chips au poulet quand j'ai faim après avoir englouti mon plateau repas trop light post-ponction). Je connais par cœur les couloirs de cette clinique où je traîne mes guêtres depuis novembre 2011….

Changer d'établissement ? Quitter cette routine rassurante (alors que déjà tant de choses m'angoissent).

Prendre le large ? Aller dans cet hôpital énorme et flippant ? Passer outre mon à priori (peur de me retrouver dans des couloirs aux murs décrépis, genre ex-URSS). Rester dans ma clinique et le regretter quand les 4 FIV auront été faites et que mon ventre sera toujours vide ?

Alice in PMALand a sauté le pas. Elle a accroché avec le Grand Ponte de l'hôpital.

Du coup (comme je suis une suiveuse, trouillarde et sans trop de personnalité) et bien j'ai suivi le mouvement et pris rdv avec Grand Ponte.

Mais avant cela : RDV avec Supergygy de ma clinique actuelle (le 12/07) pour débriefer l'échec + obtenir une ordonnance pour FIV3 (des fois que la poule mouillée se dégonfle et décide de rester dans la clinique de la loose).

17/07 : RDV avec Grand Ponte de l'hôpital pour prendre la température (au sens figuré hein !) et éventuellement avoir un protocole pour FIV3 (mais il ne faut pas se leurrer, à l'hôpital tout dure 3 plombes et ça serait étonnant que je ressorte de là avec une ordonnance).

Je me laisse l'été pour prendre une décision. Ce qui ne changera rien à mon programme puisque comme la plupart d'entre vous, été = fermeture labo = pause imposée.

Mais cela m'angoisse énormément. Plus possible de faire la politique de l'autruche, nous devons prendre des décisions.

Plus globalement j'ai envie de tout plaquer (sauf Monsieur), de me barrer, prendre un congé sabbatique. Ce qui m'éviterait d'avoir à retenir mes larmes en permanence : au boulot, dans les transports en commun, dans la rue. Etre libre de mon emploi du temps. Prendre 6 mois pour lire, me reposer, chialer, digérer tout ça – sur une île déserte ou dans un chalet en Islande.

J'appréhende les situations qui me font chialer : un "comment vas-tu ?" trop insistant, trop gentil d'une collègue. Un rom qui joue "La vie en Rose" à l'accordéon dans le métro, et la liste est très longue.

J'essaye de faire d'autres projets mais je ne suis pas assez courageuse pour aller jusqu'au bout. Notre projet de maison de vacances est en stand-by. Je n'ai plus envie de ça.
Je ne vais pas au mariage d'une amie d'enfance ce weekend. Je ne pense pas aller au mariage de mon amie en Italie en septembre.

Je loupe tout. Surtout les bons moments que je suis incapable de reconnaître et d'apprécier.
Pire, ils me font flipper. Ca me tue de ne pas être heureuse à la hauteur des événements.

Voilà.
Je vais essayer de continuer mon chemin. J'ai blindé mon emploi du temps de rdv médicaux (je pense être médecinholic comme Madame Pimpin).

Et puis un jour peut-être, une éclaircie. Un jour peut-être l'acceptation d'une vie sans enfant, ou avec des enfants qui ne seront pas biologiquement les nôtres.

 

FIV2 TEC2 : Ce matin j'ai pissé sur une bandelette…

62 Comments

  1. Et merde…
    Je ne trouve pas les mots… De toute façon aucun ne soulagerait ta peine. Je veux juste que tu saches que je pense fort à toi et je t’envoie par la pensée plein d’espoir pour que tu retrouves vite l’envie et le courage de te battre encore.
    Je me retrouve en tout point dans ce que tu décris : y croire à fond, la gifle du négatif, l’envie folle de tout envoyer chier, surtout l’envie d’être seule, de ne plus voir personne, loin de toute cette vie qui agresse…
    Tu vas détester ce que je vais t’écrire, mais ça passe, il te faudra quelques jours/semaines, mais le temps t’aidera à surmonter ce deuil (perso c’est comme ca que j’ai ressenti chacun de nos échecs).
    Calins….

  2. Même état d’esprit…
    Par chance je profite d’un peu de répit avant d’aller traîner ma mauvaise humeur au boulot…
    Je me sens en colère même si je m’attendais à cet échec, il y a toujours ce putain d’espoir de m**** (il est comme le prince charmant celui là, il existe pas ! point barre…)
    Colère, colère, colère…
    Et sans doute que toute cette rage va retomber comme un soufflé dans un torrent de larmes…
    Parce que oui, pour le moment, je n’ai pas été capable d’en verser une……

    Courage, binômette…

  3. Je ne veux pas te voir baisser les bras comme ça. Des FIV, il en reste encore 2, avec tout le lot d’espoir que ça apporte. Alors ne pense pas à cette vie sans enfant que tu décris!
    Va voir grand ponte dans l’autre hôpital. Dans nos moments difficiles, on y avait pris rdv aussi. Une façon de se rassurer. On a besoin d’un autre avis parfois.
    La clinique dans laquelle tu es a une excellente réputation. Ne te base pas sur les stats qu’on sait même pas comment elles ont été calculées!
    Et pour tes projets, et le goût de la vie, par chance, ça revient… Tu le sais. On a besoin de descendre un peu profond dans notre trou pour mieux remonter ensuite.
    Vous partez en vacances cet été?

    Je pense très fort à toi, et t’embrasse affectueusement.

  4. voilà je pense qu’il n’y a rien a rajouter…rien ne te soulagera et te réconfortera car rien de ce que tu veux nous ne pouvons te le donner même si nous le voulons de tout notre coeur…. quelque part je pense que ces vacances obligées de pma pour cause de fermeture de centre vont te faire du bien… juste pour vivre "comme tout le monde" sans trop de contraintes pmesques… et d’expulser toute cette colère envahissante ; prends bien soin de toi, de vous deux ; rien que vous deux. BISOUS

  5. Oh non ! Je suis tellement déçue pour toi ! C’est trop dur. Ras le bol.
    Je comprends si bien ton découragement : en attendant de réaliser notre rêve, il faut se trouver des petits rêves à notre portée, mais ce n’est pas facile quand il manque le principal… Cela fera bientôt 1 an que j’aurai découvert ton blog, et cela me fait mal de voir que nous ne sommes toujours pas devenues des pregnant bitches, mais on pleure un bon coup et on remonte sur le ring (quand il sera de nouveau ouvert), hein ? ps : tu sais que je suis allée en Islande et que j’ai dormi dans une maison avec un toit couvert d’herbe ?

  6. pfff je suis vraiment désolée :(, nous aussi on est embété avec cette liste notre clinique est cata mais on va attaquer fiv 4 en septembre, devons nous changer pour cette dernière tentative? Je penserais à toi le 12 car nous avons aussi rendez vous avec notre médecin, nous attendons beaucoup et suite à ce rendez vous nous déciderons de la suite, en tout cas, je pense bien fort à toi, courage

  7. chier chier chier!
    courage ma belle… je pense fort à toi et t’envoie plein de force! Je valide l’année sabbatique et le chalet en Islande, à condition que tu me glisses dans ta valise! hahaha! Et puis, on pourrait se faire des 8 américains, mager des pots de macadamia nut brittle et enfin voir Björk en concert ensemble 😉 (oui, bon, elle habite à New York maintenant mais bon, on ne sait jamais!) Tu vois, j’essaie de te divertir comme je peux, même si je doute que ça marche…
    Plein de bises comme à Aix en tous cas. Ne perds surtout pas espoir… aère-toi comme tu peux, défoule-toi sur belle-doche-blondie-permé-desperate-loose au pire, une petite poupée de cire à la sorcière d’Eastweak, ça devrait pouvoir se faire, non? … non, la connerie ne se soigne pas, merde… mais les incantations auraient au moins le mérite de te défouler et te faire rire un certain temps 😉

    bises ma belle, plein!

  8. Oh, je suis désolée.
    Pour le changement de centre… ça se discute. Moi je ne regrette pas pour l’instant d’être partie (mais c’était plutôt à cause du relationnel). Le mieux est ce qui tu as déjà fait: prendre rdv, voir comment c’est, tes 1ères impressions, ce qu’on vous propose etc. Tu pourras ensuite décider.

    Moi je n’ose plus pisser sur un bâton. Je m’interdis même toute course près d’une pharma autour de la date fatidique. C’est tout aussi débile d’attendre d’ouvrir l’enveloppe du labo dans la voiture, mais bon…

    Allez, plein de bisous

  9. Oh non… Je suis désolée ma belle. Pèse bien le pour et le contre pour ton changement de centre, mais si tu doutes autant, c’est peut-être une bonne idée d’en changer. Je trouve que tu es trop dure avec toi, tu n’es pas une trouillarde ni une dégonflée, tu es une super poulette.Les projets et la gniaque reviendront, c’est juste normal d’être mal maintenant. Et qui sait peut-être que même le projet de maison près du lac refera surface dans quelque temps. Je t’envoie plein de gros bisous, plein de courage, et ne laisse pas cette pute de Lisbeth envahir ton moral.

  10. Je comprends bien ton ras-le-bol et toutes les interrogations liées à la peur panique de ne jamais y parvenir…
    L’été et les vacances qui approchent vont, j’espère, vous faire du bien. Courage pour cette épreuve…

  11. Que te dire ma belle? rien ne saurait combler ton ras le bol, ta peine…
    putain de merdre , est ce que la roue va tourner un peu de votre coté!!!!!!!!!!!!!! en tous cas je crois que oui, même si c’est long pour vous…
    et tu sais les "sats" ça veut rien dire, c’est juste des écrits après si les femmes qui s’y rendent sont plus ou moins jeune, avec plus de problème ou pas… ça influe sur les résultats
    et si t’a s besoin de chialer, ne te retiens pas t’a assez a subir comme ça
    Courage ma belle Cecile, et surtout prends grand soin de toi

  12. Je suis désolée de ce résultat négatif 🙁
    J’espère que ces 2 rdvs t’apporteront des réponses mais je comprends que tu ai envie de tout plaquer.
    Prends soin de toi, c’est le plus important.
    Bises

  13. 🙁
    Oui colère colère ! Puis lassitude et bientôt acceptation ?…
    Essayons de nous dire qu’au moins on va pouvoir faire des apéros tout l’été (très faible consolation).
    Oui le Prince Charmant n’existe pas et la fameuse roue qui est sensée tourner non plus !
    Courage à toi aussi ma belle !

  14. Merci pour ton soutien Val !
    Le moral est déjà remonté.
    Et puis je vais faire le point sur la clinique versus l’hôpital cet été pour repartir à fond en septembre !
    Pas de vacances au programme.
    Nous c’est toujours à l’arrache car je suis une hyper angoissée des plannings trop bien ficelés et faits à l’avance, donc prévoir mes vacances = très très gros stress pour moi (suis un peu pénible comme fille).
    Gros bisous à toi aussi et peut être à bientôt pour un petit jus au soleil ?

  15. Merci la miss pour tes paroles réconfortantes.
    Cet été va passer vite et me permettre de reprendre des forces (et perdre du poids j’espère) !
    Et en septembre c’est repartie (et toi tu seras énooooooooorme en septembre !!!!)
    Bisous

  16. Merci Cé.
    J’espère que tu vas bien et que ton écho s’est bien passé (c’est frustrant parfois de ne pas savoir ce que tu deviens, alors n’hésites pas à me tenir au jus !)
    🙂
    Gros bisous

  17. Et oui…J’espère voir "rapidement" (= dans moins de 2 ans) le bout du tunnel car je suis fatiguée psychologiquement de tous ces échecs…
    Gros bisous et pensées pour toi

  18. Et oui, un an après nous en sommes toujours au même stade (mais avec un peu moins d’énergie)… mais je suis déjà prête à remonter sur le ring en septembre !!!
    Quant à l’Islande, j’ai très envie d’y aller, cela doit être génial !!!
    Gros bisous

  19. Ce classement est très perturbant pour nous !
    Après réflexion, je vais prendre la température ailleurs mais -sauf si je les trouve vraiment géniaux- je pense rester où je suis actuellement. C’est plus pratique, moins stressant etc…
    A suivre, on se tient au jus !
    Bises

  20. Il y a un an je voyais Björk en concert et c’était trop bien !!
    Si je pouvais prendre une année sabbatique et me barrer pour de très longues vacances ça serait génial ! Et puis je passerais te voir (respirer la pollution) !
    Bon, ne nous leurrons pas. Le programme sera bien différent : un boulot pas passionnant mais qui me permet de faire ma PMA à peu près tranquillou. Tout cela ponctué par des BBQ à Groland, des virées dans notre chère ville natale et exceptionnellement (quand on trouve une nounou pour le chat et que Monsieur ne bosse pas comme un taré) des vacances (ou plutôt weekend allongés) en amoureux…
    C’est pas bien band*nt tout ça (punaise j’aime de + en + être vulgaire, ça craint).
    Gros bisous 🙂

  21. Je suis désolée pour toi aussi… (mais tu as un embryon au congelo et c’est génial !!!).
    J’ai effectivement pris un rdv ailleurs "pour voir" et je me laisse l’été pour aviser.
    Moi je pisse toujours sur un bâton avant le "vrai" test. Pour me préparer psychologiquement à l’échec. Et puis je ne suis pas patiente !
    Gros bisous

  22. Lisbeth la pute n’est pas restée bien longtemps.
    Sauf si cette salope sadique s’est planquée quelque part et compte ressortir à un moment qui ne m’arrange pas (devant du monde ou à un moment "heureux"). Elle sait bien faire ça la Lisbeth.
    Nan, là je suis plutôt neutre (translucide, transparente).
    Genre figurante à la cafet’ dans Hélène et les Garçons. Tu vois ce que je veux dire ?
    On va gérer tout ça "au mieux" et ça serait la période idéale pour chercher mon logement au bord du Lac si il n’y avait pas toutes ces familles bouffonnes en vacances qui créent des embouteillages sur les routes et braillent comme des dégénérés dans les lieux publics (nan je ne suis pas hargneuse).
    En tout cas j’aime bien t’écrire parce que je sais que tu aimes les gros mots et que tu ne crains pas le bitchage. Je me lâche du coup !
    Bisous

  23. C’est tout a fait cela : "la peur panique de ne jamais y parvenir".
    J’accepterais que tout cela dure 10 ans si je savais qu’au bout…
    C’est ça l’épreuve la plus compliquée finalement !
    Gros bisous et courage à toi aussi

  24. Merci ma Freddy-chou !!!
    J’ai pris du recul avec ce classement.
    On va essayer de se reprendre des forces cet été pour être à fond à la rentrée !
    Gros bisous m

  25. Ca y est, j’arrive de nouveau à accéder à ton blog, je découvre la mauvaise nouvelle… Je suis désolée pour vous, et je t’envoie tout mon soutien (de derrière mon ordi, certes, mais l’intention y est bel et bien). Je comprends tes interrogations sur un éventuel changement de centre, j’en ai aussi alors que je n’ai même pas encore fait une tentative dans le mien (merci L’Epress !). C’est une bonne chose je pense d’avoir pris RDV à l’hôpital, au moins pour "prendre la température" comme tu dis.
    Je te souhaite que le moral revienne malgré tout, et qu’en attendant la suite tu retrouves goût à d’autres projets, quand tu te sentiras prête.
    Je t’embrasse.

  26. pas bien band*nt de ce côté-ci de l’émisphère non plus si ça peut te rassurer! boulot pas passionnant mais qui me laisse quelques plages horaires pour… glander (qui ne correspondent malheureusement pas du tout aux horaires de bureau de monsieur Baguettes…) ponctué d’engueulades avec le-dit monsieur, de séances madame jardine sur le balcon (ça me détend, je m’escrime à faire pousser des trucs) ou de virées en vespa le dimanche (j’te rassure, c’est toujours pas moi qui conduit!), week-end d’un jour seulement oblige… Bref, grand besoin de changer d’air (pollué qui plus est!). Mais bon, il y a le ciel, le soleil (et la mer il paraît) 🙂 et puis les vacances approchent à grands pas! Je donnerais cher pour une année sabbatique aussi, perdue quelque part, aussi! On en reparlera bientôt. J’arrive le 22. Dis-moi si tu prépares un retour aux sources, on se fera les terrasses de café 🙂 et puis mer*de, on pourra bien être vulgaires le temps de quelques cafés, ça nous défoulera! Courage ma belle. des bises

  27. Et m****!
    Je débarque avec un peu de retard, désolé. J’aurais tellement aimé venir te féliciter sur ton blog!
    Je vois avec horreur que nous sommes au même point: même docteur j’m’en foutiste, même centre de queue de peloton, mêmes incertitudes et ces deux seules tentatives restantes!
    Pour le nouveau centre je peux déjà t’assurer qu’il y a des distributeurs de gâteaux, que les secrétaires sont gentilles, que les murs sont blancs et les ascenseurs de toutes les couleurs!
    Quel que soit ton choix tout le monde sera là pour t’épauler.
    Bises ma belle. Prenez du temps pour vous.

  28. Oui nous en sommes au même point !
    Je vais suggérer l’IMSI à Supergygy de la clinique. On verra bien.
    Mais plus le temps passe plus je relativise le classement de l’Express.
    Bises à toi aussi !

  29. Je crois qu’il y a eu un problème avec overblog hier (encore !).
    Le moral est revenu (c’est tellement bon de ne plus être sous progestérone) et je suis à nouveau positive ! La déprime ne dure jamais longtemps chez moi, heureusement !
    Bisous

  30. C’est dur … Plus les échecs s’accumulent et plus ils sont difficiles à accepter …
    La PMA c’est une peau de chagrin. l’espoir s’amenuise au fil des tentatives.
    Mais cet espoir reprend très vote ces droits.
    Concernant les centres : je connais très bien le tien tu le sais, je ne peux que le conseiller vu mes résultats et ce que j’ai vu de cette étude n’est pas forcément très convaincant quant à la manière de calculer les statistiques.
    Je me méfie également des critères d’acceptation de chaque cas pour les cliniques.
    Ce qui est important c’est de te sentir bien, en confiance. Si tu te sens plus à l’aise avec Gd Ponte n’hésite pas fonce !
    N’oublie pas de profiter des bons moments aussi… c’est difficile parce que l’extérieur nous rappelle souvent notre combat certes mais c’est essentiel pour ne pas sombrer
    Bises et courage

  31. Ca vaut pas grand chose mais je suis desolee pour vous! J’espere que le temps n’est pas trop pourri chez vous et que cette pause forcee te donnera quand meme un repos bien merite avant la reprise peu importe ou elle se fera 🙂 Du courage et de bonnes ondes !

  32. J’ai pris de recul par rapport à ce classement.
    Je vais voir quand même comment cela se passe ailleurs mais si il n’y a pas de différences évidentes, je pense rester où je suis pour fiv3.
    Et toi comment vas tu ? Pas trop difficiles ces grosses chaleurs ?
    Tu te prépares à la venue de la miss ?
    Bisous

  33. Ici il fait chaud et cela aide à positiver et à se changer les idées (vive les apéros entre nullipares !!!).
    Merci pour ton message et bisous de l’autre bout du monde !

  34. Ah… L’Islande… c’est justement la destination qu’on a choisi pour prendre l’air et essayer d’oublier un peu tout ça pour quelques jours. Je te dirais fin août si tu peux y trouver le bol d’air nécessaire. (En plus y’a des vols low-cost pour l’Islande au départ de par chez toi).
    Sache que même si je mets 15 jours pour laisser un commentaire je pense encore à toi et que je croise les doigts.

  35. tiens, toi aussi t’as envie de tout claquer parfois?? TOi ausis tu penses que cette histoire de positivisme c’est mignon mais con?
    Sinon un changement, c’est peut-être pas plus mal mais il est important que tu t’entendes bien avec ta nouvelle équipe 🙂

  36. Oh je suis contente de te lire !!!
    Moi aussi je pense à toi, mais je n’ose pas trop "t’embêter" en ce moment…
    Tu me raconteras ton voyage ?!
    J’espère que vous allez bien et que cette escapade vous permettra de recharger les batteries.
    Gros bisous

  37. Pffffffff tout cela est si compliqué !!!
    Rester / bouger – y croire/désespérer… je pense que ce sera notre lot jusqu’à ce qu’on soit enfin dans la catégorie des parents-heureux-et-fiers…
    HEUREUSEMENT, même si on n’y croit plus, même si on est au fond du trou… le miracle (assisté par la médecine) peut se produire !
    Manquerait plus qu’on nous dise que le psycho joue un rôle dans tout ce merdier !!!
    Bisous et courage !!!

  38. Avec beaucoup de retard je dis Merdeeeee fucking Tec. Mais je pense que tu es comme nous toutes pmettes. Tu es déjà entrain de rebondir. J’ai saisi que tu étais dans clinique et que tu envisages de passer dans grand hôpital. Pour ma part j ai commencé ds grand Cochin et j ai changé en mars pour IMM. Je pourrais t en parler par mail si tu veux. Bises

  39. Coucou la miss !
    Et oui on change de crèmerie à la rentrée (enfin … je pense… sauf re-changement d’avis, ce qui n’est pas exclu !).
    Ton expérience m’intéresse ! Pourquoi changes-tu de centre ? Quelles sont tes motivations ? Qu’est ce qui a pesé dans la balance ?…
    Et sinon, tu vas bien ?
    J’ai déserté, la blogosphère ces derniers temps, j’ai beaucoup, beaucoup de retard dans mes lectures !
    Bises !!!

Laisser un commentaire