Les jours d’après et mon avis même si on s’en fout…

En relisant mon précédent article, j’ai réalisé qu’à ma grande habitude je n’y suis pas allée avec le dos de la cuillère…
C’est tout moi ça. Anticiper le malheur, vouloir vite reprendre les choses en main, maîtriser.
Ce jour là je suis donc bien restée à jeun jusqu’à 13h00 (en cas d’anesthésie). J’ai prévenu « Nenette » ma collègue, de mon éventuelle absence au boulot d’un ou deux jours pour cause de curetage.
Saignements + caillots + douleurs = fausse couche. CQFD

Et puis en fin de matinée, stupeur et soulagement en voyant bouger les petits moignons de la bulle, en entendant son cœur et surtout les propos rassurants de l’obstétricienne.
Depuis ce jour, les douleurs se sont atténuées mais sont quand même présentes. Il semblerait que ce ne soit pas anormal (tout comme les saignements, qui eux ont disparu).
En résumé, tout va bien. Mais je garde cet épisode dans un coin de ma tête. Je ne suis à l’abri de rien. Tout est fragile et je dois faire gaffe.
Je me projette peut-être déjà un peu trop dans cette grossesse.

———————–

Petite pensée pour celles qui sont en parcours,
attendent le début de leur nouveau traitement,
attendent les 14 jours qui les séparent de la prise de sang,
attendent le coup de fil qui leur annoncera une bonne nouvelle,
attendent que leurs règles arrivent ou que leur taux bhcg retombe à zéro,
attendent tout simplement de retrouver courage et motivation…

Mes 4 années de parcours en PMA, 4 IAC, 4 FIV, ponctuées de retards et contre-temps (cœlioscopies, hystéroscopies, moults examens, FC) m’ont données la certitude que la réussite ou l’échec d’un traitement ne doit rien ni à la roue qui tourne ou ne tourne pas, ni à quelque chose que l’on ferait bien ou pas bien, ni au destin.
Je crois au hasard. A la chance qui parfois ne vient pas.
Ma grossesse spontanée n’est liée ni à la magie de Noël, ni au fait que je n’y pensais pas (d’ailleurs, si, je pensais beaucoup à un retour en PMA).
J’insiste parce que la « cause psychologique » ultra culpabilisante pour les femmes me fait toujours autant gerber.

Je ne détiens pas la vérité mais suis persuadée qu’on peut bien faire ce que l’on veut pour tomber enceinte, on ne maîtrise pas grand chose quant à la suite des événements (dans le cadre d’un transfert avec endomètre OK, embryon OK etc…). Ce qui ne m’a pas empêché de faire de l’acupuncture, de l’ostéo, du reiki et de brûler un cierge dans une église…

Tout le monde préfère avoir une explication, un truc à dire, l’impression de gérer un peu.
D’ailleurs les gens ont souvent un truc à dire sur l’infertilité.

Alors Mesdames ne croyez pas les insinuations _souvent bienveillantes_ sous-entendant que le réceptacle à bébé que vous êtes devrait moins y penser, faire comme-ci ou comme-ça.
On fait comme on peut. L’échec n’est pas plus de votre fait (sauf explication médicale) que de celui de votre Jules ou du soit-disant parfait embryon qu’on vous a implanté… C’est une question de probabilités et sans doute de chance.

Vous vous souvenez de cet exercice de maths en Terminale (j’étais en Littéraire, le niveau n’était pas bien élevé) : j’ai un sac de billes, 10 blanches, 1 noire. Si je tire une boule au hasard, combien de chance que celle-ci soit noire ?

C’était mon avis, ça ne fait guère avancer le schmilblick, on s’en fout, mais j’avais besoin de le dire, entre autre parce que j’appréhende déjà les réflexions que certaines personnes de mon entourage me feront en apprenant cette grossesse spontanée.
Ces personnes seront ravies d’avoir trouvé une explication (psycho) aux échecs du passé.
Ces mêmes personnes n’entendront pas que Monsieur n’était pas stérile mais infertile, que par conséquent, en forniquant régulièrement pendant environ 7 ans, nous avions effectivement une toute petite chance de procréer seuls (sans la médecine). Question de probabilités encore…

20 Comments

  1. Coucou, je suis absolument ravie de te lire et de découvrir que ce mini toi pousse doucement mais sûrement.
    Crois fort en lui, fais lui confiance.
    Bonne continuation !
    Framboise

  2. Raaaaaaggh comme je suis d’accord avec toi!
    qu’est ce que ça m’agace qu’on me dise que « tu vois tu y pensais plus et voilà!! » La dernière fois j’ai répondu: « ah bon c’est parceque j’y pensais trop que les spermatozoides de chéri etaient (et le sont toujours) atypiques a 99%? Ouuah vous pensez vraiment que je peux agir sur le sperme de mon mari à distance et par la seule force de la pensée??!!! » Ça a mis un froid mais zut quoi!
    chaque fois je rappelle que l’on est passé par le don et que pour cette grossesse surprise on a juste une chance incroyable et que non cela n’arrive pas si souvent.
    Mais bon, je sais que ce que je dis rentré par une oreille et sort par l’autre mais au moins je le dis et cela me soulage!
    Prends soin de toi, plein de bécots!!!

    • Ici anticorps sur 100% des spermatozoïdes. Oh je suis mauvaise langue, 98% depuis 2013…
      J’avais pensé faire taire les mauvaises langues en disant qu’on avait organisé une partouze à Noël et que le père de cet enfant est un de nos potes, mais on ne sait pas lequel…
      T’en penses quoi ? Un peu trash mais marrant !
      Et mais dis-moi, ta dpa approche non ?
      Bisous <3

  3. heureuse pour toi que ces saignements ne soient pas le signe d’une fc ! j’espère que dans quelques semaines, tu seras plus sereine pour la poursuite de ta grossesse.
    et je partage tellement à 20000% ton avis … ici après des stims, 3 IAC, 2 FIV et bientôt 1 TEC j’en peux plus d’entendre les gens bienveillants autour de moi me dire que ça marchera quand je n’y penserai plus/pas !

    • Oui, il semblerait que la grossesse, tout comme la conception, soit pleine de mystères… saignements d’origine inconnue.
      Peut-être plus d’infos lundi ?
      J’y crois fort à ce TEC à venir. Et puis surtout j’ai très confiance en ton/mon doc. Je l’ai toujours trouvé top.
      TEC au prochain cycle ?
      Je t’embrasse

  4. Joliment dit !
    Après, perso, je pense que tant qu’on ne vit pas les choses, au mieux on peut les imaginer, mais la majorité du temps l’autre qui n’a pas le vécu dans son âme et dans sa chair ne peut pas comprendre/entendre/concevoir/imaginer/écouter/réaliser… C’est comme ça. Et à part te blinder ou prendre un immense recul (avec humour ou pas / avec cynisme ou pas / avec répondant ou pas), je te dirai laisse couler… Le plus douloureux serait que les remarques t’atteigne.
    Des bises, et des annonces en vue alors !

    • Je crois que le plus triste est qu’effectivement ces remarques m’atteignent.
      La plaie PMA est encore béante et les réflexions me ramènent toujours à cette peur de ne jamais avoir d’enfant qui m’a tenu au bide pendant des mois/années…
      Pour le moment je suis incapable de laisser couler.
      C’est con parce que le principal n’est pas là, ce n’est que du détail.

      Pour te dire, j’ai suggéré à Monsieur de dire qu’il s’agissait d’un TEC, pour balayer tout cela.
      Heureusement j’ai vite changé d’avis. On ne modifie pas l’histoire. Surtout qu’elle est belle cette histoire !
      (Qu’on ne me dise pas que cette grossesse est psycho, t’as vu je suis complètement névrosée !!!)

      Pour les annonces, on va encore attendre. L’écho des 12 SA, le tritest, la saint glinglin.
      Et puis le petit pois aura la primeur donc comme on ne veut pas lui dire trop tôt… (bien que certains soient déjà au courant).
      Bises

  5. Oh oui c’est bien vrai, pour nous 10 ans de parcours pma 2 bébės iac. Ba oui on est pas compatible et pourtant voilà que le destin nous a fait un petit cadeau, un petit dernier qui arrivera pour fin juin c’est installé sans rien demandé et on se justifie pourquoi on a pas pu avant (peut-être avons nous repris un parcours sans rien dire) hahaha non non on a pas l’explication et pourquoi il en faudrai une???? Je vous soubaite une bonne continuation et pleins de bons moments !!!!

    • Super nouvelle !!!
      C’est vrai, après tout, pourquoi se justifier ou donner une explication ?!
      Bonne continuation et bons préparatifs pour l’arrivée de ce bébé <3

    • Coucou. Ici ça roule. Je continue ma petite vie tranquillement, bien qu’alourdie d’une bonne dizaine de kilos ce qui n’est pas simple au quotidien. Encore 1 mois de taf et j’entame mon congé maternité. Ça va me permettre de finaliser les préparatifs.
      Et toi comment vas-tu ?
      Bisous

  6. Ouah, je repasse là depuis longtemps, vu que j’ai déserté la blogo, et j’apprends la nouvelle de ouf ! C’est génial, j’espère que tout va bien pour tout le monde. Bises !

    • Coucou.
      Oui c’est fou !
      Tout va bien pour moi et là j’attends et je profite de mes derniers jours (dernières heures ?) enceinte.
      Parce que j’ai une certitude : c’est ma dernière grossesse. Je n’ai plus l’âge je crois…
      Et toi comment vas-tu ?
      Bises

      • j’espère que la fin de grossesse se passera pour le mieux, tu dois avoir hâte de connaître cette nouvelle surprise…
        Moi ça va, mon fils a fait sa 1ère rentrée, et alors que c’est le temps des 2èmes enfants autour de moi, je sais que pour nous ce ne sera pas le cas, et ça me va comme ça 🙂 Bises

Laisser un commentaire