RLP = dans la peau de… #1

Presque 2 mois pour pondre un article !
Alors que je n’avais aucune difficulté auparavant pour glander au travail (lire mes emails, dévorer vos articles de blog, faire ma paperasse personnelle ou mes courses), me v’là pourvue d’émotions de merde : culpabilité, peur de se faire chopper à ne pas bosser… Du coup je ne peux plus écrire la journée.

Culpabilité qui est partout et m’empêche en ce moment de m’épanouir pleinement.
Pour dire, impossible de faire ma Langue de Pute convenablement sans avoir les pétoches de je-ne-sais-quoi, d’un retour de bâton qui viendrait pourrir ma vie.

Mais j’ai peut-être une solution avec un petit exercice qui m’amuse beaucoup : bitcher sur ma gueule, en essayant d’être objective à 100% et pourquoi pas, aussi teigneuse que je peux l’être quand je suis motivée.

DANS LA PEAU DE MA BELLE SŒUR… (donc si vous avez suivi, c’est elle qui s’exprime ci-dessous, mais « pour de faux » puisque évidement c’est moi qui suis derrière l’écran… ).

Bientôt Noël.
Cette année ce sera festif et surtout « en famille ».
Pour la première fois en 10 ans, mon frère viendra accompagné de sa moitié. Un exploit ! Madame va devoir « se mélanger ». A croire qu’on pue, elle n’a jamais dénié venir. Prétextant qu’elle a suffisamment à faire avec sa famille à elle.
Elle n’a pas vraiment le choix maintenant et doit au moins le faire pour son fils.
Quand même, comment peut-on ne pas aimer Noël ?!
J’espère qu’elle ne tirera pas une tronche de dix pieds de long.

Je vais devoir être vigilante, rester sur mes gardes, ne pas trop en dire.
J’ai appris à « traiter » avec elle.
Elle qui sait tout et fait mieux que les autres, qui a un avis sur tout et se positionne en spécialiste quelque soit le sujet évoqué.
Nos fils ont 4 mois d’écart. Du pain béni pour celle qui se considère presque comme pédiatre depuis qu’elle a vêlé. Ça change, avant elle était pseudo-gynéco, mais peut s’improviser diététicienne si vous avez le malheur de parler régime, ou DRH quand évoque nos boulots.
En réalité, comme toutes les petites connasses, elle « bosse » dans la com’ et j’imagine que moi, l’intermittente du spectacle, je suis considérée comme une pouilleuse.
Elle a quand même la délicatesse de ne pas exprimer à voix haute son désaccord sur ma manière de gérer mon fils, mais il suffit de voir sa gueule parfois pour piger qu’on est loin d’être sur la même ligne elle et moi.
Elle sait vous faire sentir que vous faites mal les choses.
Trahie par ses expressions de visage (à moins qu’elle fasse exprès sa tronche « I’m shocking »?). C’en est presque drôle. Une véritable déclinaison de mimiques qui vous permet de savoir ce qu’il se passe dans sa tête rien qu’en matant sa gueule.
Un kaléidoscope d’émotions. Elle est capable de dégainer toute la palette d’émoticônes en un repas : oh elle doit être vexée (bouche pincée), tiens mon frère a du sortir une blague pas drôle (yeux au ciel), elle en a marre d’être à table avec nous et a très envie de se casser (jambe qui remue frénétiquement)…

Je sais donc par avance qu’on ne va pas aborder les sujets du cododo, du rythme de nos enfants, de ce qu’on leur donne à bouffer, de la vaccination etc… Il faudra d’ailleurs que je briefe chéri pour qu’il ne balance pas fièrement qu’on a commencé la diversification alimentaire avec du fromage de chèvre ou elle va s’étouffer (very very shocking).
Le pire c’est qu’elle a contaminé mon frangin avec ses conneries.
Quand j’étais enceinte j’ai eu le droit à de nombreux sermons de sa part sur ce que je pouvais ou non manger. Tout était poison. Que le risque pour l’enfant soit de 1/1000 ne faisait aucune différence. Boire un verre de vin s’apparentait à se jeter d’un pont.
Mais bon sang nos aïeux ne vivaient pas dans un monde aseptisé comme aujourd’hui et ils s’en portaient même mieux !!!
On a à faire aux deux plus grands flippés que j’ai été amenée à rencontrer.

Comme tous les gens flippés flippants ils sont aussi méga organisés. Gérer un môme c’est un peu comme gérer une entreprise du CAC40 (ça rajoute un job à son long CV de gyneco-pédiatro-diététitienne-ETC…).
Elle est fière quand elle note dans son cahier que le môme à fait U+S++ à 11h15 (= un gros pipi et un très gros caca). La pauvre fille a même un code couleur (avec un stylo 4 couleurs dans les tons pastels fillasse rose/violet/vert pomme/bleu ciel).
C’est déjà son deuxième cahier et je me demande si elle continuera à faire son cinéma quand le gosse aura 15 ans !
Un truc dont elle est méga fière aussi c’est son sac à langer. Elle a tout. Mais quand je dis tout, c’est TOUT !!! Des trucs auxquels je n’aurais jamais pensé. Je fais en sorte de ne jamais rien lui demander, par fierté. Dans mon sac j’ai l’essentiel seulement et d’ailleurs, la plupart du temps j’oublie mon sac à langer ! Mais faut pas déconner, un gosse peut rester dans son pipi quelques heures sans pour autant avoir des plaies purulentes et le cul en sang (c’est le genre de conneries qu’elle doit lire sur ses forums à la con).
Organisation au cordeau : repas à telle heure, sieste et coucher à telle heure. Son emploi du temps (mais surtout son caractère psycho-rigide) ne saurait souffrir d’aucun micro changement non-anticipé. Mais merde il faut vivre !

Alors je sais que leur parcours chaotique en PMA doit avoir un lien avec tout ces comportements bizarres, mais par pitié, qu’elle cesse de me regarder avec cet air suffisant de celle qui-n’en-pense-pas-moins.
On est peut-être un peu baba cool mais on aime notre enfant, c’est le principal.
Quoiqu’il en soit, l’avenir nous dira si le petit Prince à Môman sera un homme meilleur que mon fils. L’avenir nous dira si l’organisation parfaite et le fait de tout vouloir faire comme dans les bouquins garantissent à un enfant d’être épanoui et bien dans ses baskets.

J’espère qu’elle jouera le jeu à Noël et se décoincera un peu du boule.

 

Bon, j’ai joué le jeu hein ?! J’ai essayé de ne pas m’épargner, de me mettre dans sa peau en réfléchissant à ce qui peut la gonfler chez moi.
Mais je dois avouer que ce n’est pas du tout le genre de ma belle-sœur que de critiquer ou être mauvaise ainsi. Nan, ça en fait c’est mon genre à moi…
Elle, est une personne vraiment gentille et consensuelle qui évite les conflits.
En comparaison je fais très connasse du coup… mais bon c’était le jeu !

28 Comments

  1. J’adore!!!!!!
    Bon je pense que tu aies quand même un peu dure avec toi meme. Mais c’est aussi le jeu! 😛
    Je suis sûre que ma BS doit avoir le même genre de penser envers moi…. en tout cas moi j’en ai plein envers elle! 😉
    Bisous ma belle

    • Oui le tableau dressé n’est pas glorieux mais j’ai essayé de me regarder différemment.
      Ça me fait cogiter tout ça. L’exercice est marrant à faire (ce qui confirme un fort côté maso) et c’est surtout moins facile que de faire ma grosse langue de vipère 🙂
      Gros bisous <3

  2. Tu te dédoubles lol ! Je te vois bien avec un petit ange et un vilain démon dans la tête et en train de se balancer ces phrases et leurs réponses 😉 Maso va, en effet !
    Bon, sinon t’es un sale copieuse de « 4 couleurs dans les tons pastels fillasse rose/violet/vert pomme/bleu cie » qui sert à noter les horaires teeeeelllleement précieux de nos bambins ;-).
    Ah marde… le petit pois est né avant… marde alors, c’est donc moi la copieuse !
    Bref, osef. En tout cas, de psychorigide de la sieste, je suis passée à pffffffff……
    Bon, tu nous raconteras le repas j’espère!!!!
    Des bises

    • Ah tu as aussi le 4 couleurs fillasse !!! Et en plus pour la même utilisation 🙂 voilà qui me laisse moins seule dans mes « délires ».
      Ce repas ne m’enchante pas du tout. Je le redoute et vais avoir la boule dans le bide pendant les 2 mois qui nous séparent de Noël…
      Et vous comment vont se passer les fêtes de fin d’année ? J’espère que tes beaux parents pourront enfin rencontrer la petite lueur 🙂
      Gros bisous

      • Eh oui ! C’est fou ! Je t’assure que c’est véridique ! Couleur fillassssseee pour le carnet de correspondance « horaires de la Princesse » entre la nounou et nous 😉
        Ah ah ah… énoooooooooooooorme quiproquo engueulade hier pour les fêtes entre ma soeur et mes parents… ca commence bien hein…
        Vu que la petite n’a pas encore 1 an, et n’a donc pas encore droit à la vaccination fièvre jaune (la seule obligatoire pour voyager au pays), ben on reste ici…
        Mes beaux parents ne pourront pas venir à Noël, surement eux ou nous à l’été prochain ou à Noël prochain… Elle marchera surement… et ne sera plus le tout petit bébé… C’est comme ça (option résignée pathétique laisse béton…).
        Et qui sait, les deux cousins eux s’entendront peur être à merveille 🙂 ! Au diable les histoires de grands dans ce cas 😉 ! Dans tous les cas, ce sera un Noël pas comme les autres, et ça, c’est tellement bien !!!!!!!!
        Des bisous !!!

        • J’espère que vite tu pourras réunir toute ta petite famille.
          J’espère que les deux cousins s’entendront bien.
          En fait je déteste Noël parce que mes parents sont divorcés et vivent seuls depuis belle lurette, du coup la grande question en cette fin d’année est : lequel de tes deux parents vas-tu laisser seul comme un con le soir du 24 avec son plateau repas devant la téloche ?!
          L’horreur ! Et ce dilemme revient tous les ans depuis plus de 30 ans.
          Cette année c’est mon papounet qui sera mis de côté. Ma mère est plus à cheval sur les traditions, elle sera contente d’être avec nous. L’an prochain je vais être hyper mal de la laisser seule.
          Bref, je hais Noël !!! ????

    • Si on y réfléchit bien, on peut évidement se trouver des défauts /petites manies qui hérissent le poil de nos proches… Je pense connaître mes gros défauts du coup je vais essayer de « travailler » dessus.
      Bon je me suis quand même un peu caricaturée, je ne suis pas angoissée à ce point IRL (du moins pas tout le temps) :).
      Bises

  3. Superbe !!! T’es un peu psychorigide, non ? En fait, je ressemble plus à ta BS, je crois (pas tapé, pas tapé). Non, en fait, j’ai un peu de toi et un peu d’elle 😉
    C’est dingue cette crainte du retour de baton, je me fais toujours cette réflexion aussi 🙁

    • La crainte du retour de bâton est certainement liée au fait que notre plus cher souhait est réalisé, du coup c’est un mélange
      de flippe de perdre ce qu’on a et de sentiment de ne peut-être pas le mériter (du moins de ne pas le mériter + que celles qui n’ont pas encore la chance d’être maman) ? C’est mon explication « discussion de comptoir « .
      Sinon oui je suis un peu psychorigide. J’ai forcé le trait quand même. D’autant que je suis du genre à être en contradiction avec moi-même sur pleins de points (je déteste ce qui est prévu, les contraintes… Mais j’aime pouvoir anticiper).
      Dans cet article c’est un best of de grosse angoissée même si je suis dans le fond assez relaxe.
      Ah ouai t’es une baba cool ?
      Quand même pas le genre à oublier une valise pour partir en week-end 🙂 ?
      Bisous

      • Je suis assez d’accord sur la crainte du retour de bâton.
        T’es pas vraiment psychorigide en fait, c’est juste que tu aimes tout contrôler, non ? Moi aussi t’inquiète.
        En vrai, je ne suis pas du tout baba cool, mais quand même du genre un peu tête en l’air qui pense à rien tu vois ? Le genre à oublier la valise de son gosse 😉

        • Un peu control freak pour résumer 🙂 c’est tout à fait ça. Mais tête en l’air aussi. Le cahier c’est d’ailleurs pour cela. Ça m’est déjà arrivé de ne pas piger pourquoi le petit pleurait (couche nickelle, pas de température…) et de constater grâce à mon super cahier que j’avais totalement zappé le biberon du goûter 🙂
          Tu vois le genre. J’envisageais déjà le pire mais n’avais pas pensé une seule seconde à l’essentiel.
          Moi je vais te dire, tant qu’on ne les oublie pas sur une aire d’autoroute ou dans un supermarché, c’est qu’on assure !
          Bises

  4. Moi je retiens juste le coté à cheval sur les horaires….. je crois que nous sommes passés pour des gros cons plus d’une fois à exiger un endroit calme pour faire dormir bb qd on sortait….à décliner des invitations pour cause de rythme de bb à respecter…. un peu comme toi si je comprends bien….on commence juste depuis 2 mois à octroyer du rab le soir (genre 30 min) qd nous recevons des invités, et à réduire la sieste pour une sortie…. alors que dans deux mois max bb2 arrive et que l’on redeviendra donc cons! Bref je me sens moins seule

    • Tu me rassures !!! Cela dit je reste convaincue qu’un bon rythme est primordiale.
      Mon fils est super cool et réglé comme du papier à musique.
      Depuis qu’on est parents on a tendance à + inviter les copains à la maison pour ne pas le dérégler, et si on doit aller chez des amis on essaye de privilégier le midi, c’est plus simple.
      Ma BS est dans une autre logique. L’enfant s’adapte à l’emploi du temps des parents. Du coup il n’est pas vraiment réglé et leur fait « payer » après.
      Tout ceci n’est pas une science exacte applicable à tous les enfants, mais pour le petit pois je sais que c’est ce qui lui convient.
      De toute façon quand on le dérègle ça nous complique tout le reste de la journée donc je ne vois pas l’intérêt de passer un bon moment avec des potes pour en chier les 10 heures qui suivent…

      Il faudrait que je retrouve un de tes articles lu il y a plusieurs mois sur l’alimentation de ton petit, j’ai pas mal de doutes en ce moment sur ce que je peux lui donner (les quantités surtout) et comme il me semble qu’on est sur la même longueur d’ondes (que du fait maison, du bio -voir du demeter) je suis certaine que cela va m’être utile.
      Un souvenir de la date de publication ?
      Gros bisous à toi et repose toi bien <3

  5. J’ai commencé la diversification en avril 2014…. donc je dirais qu’il faut que tu remontes sur 2014…. tu vis actuellement la période que j’ai pas trop kiffé alimentairement parlant…. on entend tout et son contraire quant au ratio aliment/lait….. le gosse qui refuse parfois le moindre micro morceau alors que deux jours plus tot ca passait…toi qui te tape le cul à faire tout maison et le mouflet qui déteste…..les conseils et critiques de tout le monde…..quand mon fils fut assez grand pour manger comme nous ce fut THE soulagement….certes les critiques sont toujours là (quoi tu lui donnes du bourguignon ?????), il faut encore adapter certaines choses, mais bcp moins de stress…… pour le reste idem ici : les sorties le midi et pas d’invitation meme à la maison tous les week end, car si nous parents ne dormons pas assez on devient moins cool….donc ca se ressent sur l’ambiance générale. Je partage entièrement ton avis : un enfant bien rythmé est un enfant posé et bcp plus facile à gérer.j’en suis convaincue. On en chie au début mais au final ca les rassure, ils ont leur repère et nous aussi!

    • C’est tout à fait ça !!! Dingue (et rassurant), j’aurais pu écrire tous les mots ci-dessus.
      1/ la bouffe : je me casse la tête sur le repas du soir. Quantité et contenu. C’est un peu un goinfre bien potelé et le matin il a vraiment très faim. Comment le nourrir suffisamment sans le sur-alimenter ?
      Puis effectivement parfois il rechigne sur un truc qu’il a aimé deux jours plus tôt.
      Heureusement la crèche est top et la nourriture est bio, cuisinée au jour le jour sur place. Je demande le soir le déroulement de la journée et surtout des repas. Je suis la seule mère à faire ça et je me demande si je suis excessive.
      2/ pour les sorties chez des gens ou au resto, on les limite. Chez nos amis les plus proches, le petit se sent en sécurité, et surtout nous ne sommes pas gênés à l’idée de débarquer avec tout un tas de matos et à avoir des moments off (biberon, couche…)
      Les repères rassurent effectivement les enfants et les parents.
      Je crois que je suis en train de pondre un roman 🙂
      Je vais aller chercher ton article.
      Bisous et merci pour ton com’

  6. Wahoo, je trouve ça hyper courageux comme article. Loin de tout aimer dans mon comportement, jamais je n’aurais le courage d’une auto-critique poussée à ce point. Vraiment, chapeau !

Laisser un commentaire