Y’a quelqu’un ici ?

C’est en recevant la facture annuelle de mon hébergeur de blog que j’ai réalisé que je n’avais pas mis les pieds ici depuis des lustres…

Deux ans que je déserte la blogo.
Un petit article tous les 6 mois, maladroit, hésitant, sans but ni sujet précis, sans trop de rapport avec la thématique de base.
Et c’est peut-être con mais je culpabilise. D’avoir quitté le navire, laissé les copines, d’être une lâcheuse.

Je crois avoir déjà employé ce mot /LÂCHEUSE/ dans un précédent article.
Je crois aussi avoir déjà fait le parallèle avec l’histoire de la bonne copine qui te gonfle des heures durant au téléphone pour parler de ces histoires de cul foireuses, puis ne te donne plus signe de vie quand elle a rencontré le nouvel homme de sa vie. Alors évidemment on est bien heureuse pour la copine fraîchement maquée, mais au final, reste ce sentiment qu’on a été là pendant les heures noires et que son nouveau bonheur a effacé notre amitié…

En gros _et c’est peut-être un peu tiré par les cheveux_ je suis la pote qui vous a zappé depuis qu’elle vit sur son nuage.

Je voulais garder ce blog. J’imaginais qu’il serait aisé d’avoir pleins de sujets de conversation qui ne tourneraient pas autour du Petit Pois uniquement.
J’ai évidemment d’autres centres d’intérêt que mon fils mais j’ai vite réalisé qu’il serait compliqué de ne pas parler de lui au détour d’une petite phrase. Et là je bloque psychologiquement.
Je n’arrive plus trop à me positionner ici.
Alors je vais exorciser tout cela en vous faisant un petit résumé des derniers mois, et puis je vais pouvoir, je l’espère, repartir sur du neuf.

Ces deux dernières années sont remplies de bonheur. Je savoure. Je mesure ma chance. Tous les jours.
En cela je remercie les années de galère (il faut bien leur trouver une raison d’être).
J’ai mis longtemps à me laisser aller, à y croire à ce bonheur qui arrive.
Grossesse annoncée tardivement à mon entourage, peur jusqu’au dernier moment de le perdre, sentiment que tout cela était bien trop beau pour moi.

Le Petit Pois dans les bras, tout nous a semblé nouveau, inédit.
Aujourd’hui encore j’ai ce sentiment d’explorer quotidiennement de nouvelles terres, luxuriantes la plupart du temps, arides parfois.

Ce que j’adore dans mon nouveau rôle et ce qui est le plus gratifiant pour moi, c’est de lui transmettre un peu de ce que je suis (le bon et le moins bon).
Ecouter avec lui un morceau de musique que j’aime ou lui faire goûter mon fruit préféré.
Lui donner mon doudou Jeannot Lapin (et c’est pas rien !), l’entendre utiliser mes tics de langage (« voilà » qui ponctue si souvent mes phrases)…
Et parfois j’en chiale. Parce que c’est trop beau, trop d’émotions. Que je sais que tout cela n’est pas éternel. Que j’ai peur qu’un malheur arrive (ne suis-je pas trop chanceuse ?).

Que dire d’autre ? Contre toute attente je suis un peu pudique…
En vrac : j’ai un petit que tout le monde dit « facile ». Un bon vivant qui rigole beaucoup. Il n’aime pas prêter ses jouets mais pique ceux des autres à la crèche. Il embête les plus grands sans crainte et a un caractère affirmé mais sympa (dixit le personnel de la crèche).
Il a porté pendant 6 mois un casque 20h/24h car sa tête était aplatie d’un côté.
Il vient d’avoir 18 mois mais ne marche toujours pas seul (LE sujet de conversation préféré de ma BM). Du moins, il sait marcher seul car a déjà fait quelques pas, mais semble assez paresseux (tiens, encore un peu de moi) et préfère donc faire du quatre pattes.
Il adore les grissini, les fraises, ses doudous, bavarder, dessiner. Et puis les pompiers. Il kiffe les pompiers. Alors on passe devant la caserne lors de nos petites balades et le petit pois hurle « les pompiers, les pompiers… ».

Une question revient régulièrement dans notre entourage. Vous l’aurez deviné : « Et le 2e c’est pour quand ? ».

Il y a 18 mois, j’avais à peine pondu que je me voyais déjà rempiler sur de la PMA.
Piquouzes-addict.
Un peu comme on retourne au boulot après ses vacances. L’habitude.
Et puis les mois passent, la fatigue est bien là et la motivation se barre tout doucement.

On avait dit « janvier 2016, c’est bien ». En avril 2016, je me suis -difficilement- poussée au cul pour retourner voir le gyneco et programmer le check-up. En Mai il faisait le point sur mes follicules antraux. Sur le cycle suivant FIV1/BB2 devait démarrer.

Et puis ce fût la panique. Non mais il m’est totalement impossible d’en avoir un deuxième !!!
Ils font comment les gens qui en ont plusieurs à la queue leu-leu ?!
Même mon corps n’était pas d’accord avec l’idée d’écarter les pattes tous les deux jours (allergie/eczéma mal placé, ganglion à l’aine…).
Du coup j’ai tout annulé. Les rdv avec le biologiste et l’anesthésiste devaient avoir lieu demain, j’ai repoussé fin août.

Je ne vais pas pouvoir repousser indéfiniment car en octobre je souffle mes 36 bougies (putain !!!) et qu’en PMA ça signifie que tu as déjà presque un pied dans la tombe. Ça sent le sapin.

Alors il n’y a ni urgence ni obligation mais j’ai peur de regretter un jour. Pas géniale comme motivation.
Je me rassure en me disant qu’avant mes précédentes FIV je n’étais pas particulièrement motivée non plus et que j’y allais un peu à reculons.
SI (le mot magique), nous étions un couple « normalement » fertile, on aurait sans doute attendu une bonne année avant de renquiller, mais ce n’est pas le cas alors…

25 Comments

  1. 😉 coucou toi !!!
    « alors… » alors ça fait iech l’infertilité
    Il est bien balèze ton corps quand même ! eczéma et tout le tralala… pas mal…
    Bon, ben tu sais ce que je te souhaite ;-).
    1 FIV max, 1 bébé illico. Et 0 bobos.
    Des énormes bises

    • 🙂
      Comment vas-tu ? Et la lueur ?
      J’ai toujours autant de plaisir à te lire !!!
      Et de ton côté la PMA est dans vos projets ?
      Pleins de bisous <3

      • Et moi donc ! Plaisir partagé !
        La Lueur va bien, et fait ses premiers pas !
        Quant à la PMA, un projet oui, mais les centres sont loins et je démarre un nouveau job. On verra dans quelques temps 😉
        J’espère de tout coeur que ça va le faire fissa !
        Des énormes bisous à vous 3 !!

    • Après avoir fait notre FIV1 en binôme, on se retrouveras peut-être sur la FIV1/2e épisode ?!
      Je t’avais écrit un com’ il y a quelques semaines où je t’expliquais à quel point tes articles étaient devenus des références pour moi (mais fausse manip et je n’ai pas eu le courage de tout écrire à nouveau, c’est pourquoi tu n’en a pas eu connaissance ). Alors j’en profite pour te redire à quel point ce que tu écris m’a été utile !
      Kundera a quelques semaines de + que la Petit pois donc je peux deviner par avance quels vont être les grandes étapes à venir.
      C’est trop bien !
      Ton article sur tes vacances de février où ton fils est entré dans une période un peu compliqué m’a bien aidé (lu, relu et transféré à Monsieur).
      Ton quotidien ressemble au mien et je me retrouve bien dans tes mots.
      Tu es un peu ma Françoise Dolto à moi ! (Même si on a un peu le temps avant le complexe du homard !).
      Je t’embrasse bien fort et j’ai hâte de te relire !!!

      • Rhôôô, tu me fais rougir… Par contre, toute Dolto que je suis (ce dont je doute car l’enfant est certes une personne, mais bon faut pas déconner non plus hein !), le complexe du homard, je ne connais pas. WTF ? C’est Oedipe le homard ? Viens écrire plus souvent, si tu le coeur t’en dit !

        • Le complexe du homard c’est la crise d’ado… On a encore le temps !
          Quoique parfois je me demande si le mien ne m’en fait pas une petite 🙂 je sens les 2 ans qui arrivent !!!
          Je crois bien que tu as posté un article. Chouette, un peu de lecture 🙂 je vais découvrir ce que me réservent les 20 mois du Petit Pois au travers les aventures de Kundera !
          Je me suis promis d’écrire + et surtout de me familiariser à nouveau avec mon blog.
          Pas simple de trouver le ton et les mots, j’espère y arriver sans me sentir trop à côté de la plaque !
          Bisous

    • Hello !
      Mais c’est cool, on va peut-être pouvoir s’encourager, se plaindre un peu, désespérer, y croire à nouveau… Tout ça ensemble !!!
      Put@in d’horloge biologique, comme si ça ne suffisait pas tous ces traitements pour nous stresser !
      Ce qui me fait soucis, c’est le fossé qui se creuse entre mon âge biologique et mon âge mental 🙂
      Affaire à suivre donc. Tu me tiens au jus ?
      Bisous

    • 🙂 quand les poils blancs descendent en dessous de la ceinture, c’est que tu as amorcé la chute ! Difficile quand mentalement on entre à peine dans la puberté !!!
      Gros bisous

  2. Ohhhh tellement contente d’avoir de tes nouvelles ! J’ai voulu t’écrire un mail mais j’ai perdu ton adresse ( nouvel ordi )
    Bref je vois que tu nages dans le bonheur ( tout comme moi ) ils sont tellement choux nos bébé synthétiques!
    Par contre moi j’y suis retournée déjà en PMA : il nous restait un embryon !
    Il y a eu accroche ( juste histoire d’y croire ) et plouf !
    Donc moi aussi retour à la FIV complète en automne ! On sera peut être encore synchrone et j’espère en tout cas que ça marchera aussi bien qu’un certain 9 avril 2014 !
    Grosses bises

    • Mince 🙁 si les choses pouvaient être plus simples !
      Alors on y croit à fond pour la fiv d’automne, et on croise pour un scénario avec happy end comme en avril 2014 !
      Voici mon mail: 28jedb @ free.fr
      N’hésite pas à me contacter en MP 🙂
      Gros bisous et à bientôt !

  3. Salut j’ai pensé à toi et ton blog il y a pas longtemps,je croyais que le blog était plus active….contente de savoir que tu vas bien,et ton bébé aussi….je t’embrasse et je te souhaite un bébé 2 le plus rapidement possible…..

      • super ma petite a eu 3 ans en avril….et devine qoi?
        un bebe surprise est arrivé fin mars un petit garcçon….et ton bonhomme il va comment? j’espere de lire des belles nouvelles prochainement…
        je t’embrasse

  4. Ici RDV 31 août avec toute la clique des anesthésistes biologistes & cie … pour FIV 1… On a hâte, on a peur … Peut-être qu’on se suivra du coup …
    Du courage pour vous replonger dans tout ça.

    • Oui nous nous suivrons certainement ! J’ai calé tous mes RDV le 25 août 🙂
      Du courage à toi aussi, on se soutiendra et on attaquera cette FIV reboostées par le soleil et les vacances…
      Bises et à bientôt !

    • Nous allons peut être nous suivre 🙂
      J’ai décidé de ne pas trop me projeter et ne pas cogiter à cette fiv car en fait j’appréhende beaucoup et a priori je n’ai aucune motivation.
      Je vais essayer de me laisser porter et de gérer tout cela au fur et à mesure.
      N’hésite pas à venir papoter, on se soutiendra !
      J’ai vu que tu avais un blog, je vais y jeter un coup d’oeil 🙂
      À bientôt !

    • Et bien, toujours pas de retour en PMA… il semblerait que j’ai perdu toute motivation…
      J’hésite encore à me replonger dans tout cela car j’ai pas mal de craintes (parfois farfelues)…
      Et toi, comment vas-tu ? Les petits ?
      Bises

Laisser un commentaire